Alternative: The Verve retrouve toute sa fougue
Actualisé

AlternativeThe Verve retrouve toute sa fougue

La tendance est à la réunion des grands groupes de rock. Celle de The Verve fait plaisir à entendre.

Nous avons encore tous en tête ou dans notre lecteur MP3 la chanson exceptionnelle du quatuor: «Bitter Sweet Symphony», sortie en 1997.

Au sommet de leur gloire, avec trois récompenses aux Brit Awards, dont celle du meilleur groupe anglais, The Verve s'arrête prématurément après le départ du clavier et guitariste Nick McCabe.

Depuis, le chanteur et leader, Richard Ashcroft, a mené avec force et talent une carrière solo. C'est au printemps de l'année dernière que l'on a appris la réunion de ce groupe formé en 1989.

Ce 4e album, s'il n'apporte rien de nouveau, est un petit bijou pour tous les amateurs de pop alternative mature aux ambiances prenantes. Avec «Sit and Wonder», le décor est planté. Une rythmique digne des meilleures tubes de U2, le tout soutenu par la voix charismatique de Richard Ashcroft.

Passé le titre du premier single qui est déjà un tube, «Love is Noise», le morceau «Rather Be» se rapproche agréablement de l'univers produit en solo par le chanteur de 37 ans.

Quand arrive «Judas» et son ambiance mélodique et planante, on est définitivement conquis par le retour de l'un des groupes les plus imposants de la scène britannique. A l'exception de «Noise Epic», trop long et surtout trop brouillon, ces dix titres sont réjouissants.

Olivier Delaloye

The Verve «Forth». Déjà disponible.

Ton opinion