Attentat à Londres: Theresa May évoque des «terroristes islamistes»
Actualisé

Attentat à LondresTheresa May évoque des «terroristes islamistes»

La Grande-Bretagne attribue l'attentat de samedi au terrorisme islamiste. Douze interpellations ont déjà eu lieu à l'est de Londres.

1 / 50
Le Royaume-Uni a commémoré dimanche l'attentat du London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés il y a un an, lors d'une cérémonie suivie d'une minute de silence observée sur le lieu même de l'attaque. (dimanche 3 juin 2018)

Le Royaume-Uni a commémoré dimanche l'attentat du London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés il y a un an, lors d'une cérémonie suivie d'une minute de silence observée sur le lieu même de l'attaque. (dimanche 3 juin 2018)

AFP
Il y a un an, responsables politiques et médias ont venté son «héroïsme» durant l'attentat de London Bridge. Mais pour Florin Morariu, jeune boulanger roumain, c'est après l'attaque terroriste que le plus dur a commencé. (1er juin 2018)

Il y a un an, responsables politiques et médias ont venté son «héroïsme» durant l'attentat de London Bridge. Mais pour Florin Morariu, jeune boulanger roumain, c'est après l'attaque terroriste que le plus dur a commencé. (1er juin 2018)

kein Anbieter/dr
Le Royaume-Uni commémorera dimanche l'attentat de London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés le 3 juin 2017. Christine Delcros s'en souvient: elle était sur le pont, elle y a perdu son compagnon. (Vendredi 1er juin 2018)

Le Royaume-Uni commémorera dimanche l'attentat de London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés le 3 juin 2017. Christine Delcros s'en souvient: elle était sur le pont, elle y a perdu son compagnon. (Vendredi 1er juin 2018)

AFP

Les auteurs de l'attaque commise samedi soir dans le centre de Londres étaient selon toute vraisemblance des «terroristes islamistes», a déclaré dimanche la ministre britannique de l'intérieur Amber Rudd. L'enquête progresse, a-t-elle confié sur la chaîne ITV.

S'agissant des trois suspects ayant commis l'attaque à Londres, elle a assuré «comme la première ministre Theresa May l'a dit, qu'il s'agit de terroristes islamistes, au vu de leurs sources d'inspiration». Mais a-t-elle ajouté, «il faut maintenant en savoir davantage sur l'origine de leur radicalisation».

Mais la ministre a cependant refusé de dire si les assaillants étaient connus des services de police. Elle a estimé qu'aucun lien apparemment n'existait entre l'attaque de samedi et l'attentat de Manchester le 22 mai, tout en ne l'excluant pas formellement.

Londres: des témoins décrivent les attaques

Un attentat a de nouveau frappé samedi soir le coeur de Londres, où trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule sur le London Bridge avant d'attaquer des passants au couteau, faisant six morts, avant d'être abattus par la police.

Douze personnes ont été arrêtées dimanche dans l'est de Londres, a annoncé la police de la capitale britannique. Plusieurs perquisitions sont toujours en cours à l'heure actuelle.

La police de Londres en alerte maximale

London Bridge, Borough Market : c'est une nuit d'angoisse à Londres où les forces de l'ordre sont en cours d'intervention.

«Les policiers de la section antiterroriste de la Met(ropolitan Police) ont ce matin, dimanche 4 juin, arrêté 12 personnes à Barking, dans l'est de Londres, en lien avec les incidents de la nuit dernière», a-t-elle dit dans un communiqué.

«Des perquisitions se poursuivent à un certain nombre d'adresses à Barking», a-t-elle ajouté. Un photographe de Reuters a pu voir la police faire sortir quatre femmes, visage couvert, d'un bloc d'immeubles où les forces de l'ordre ont effectué une opération dans la matinée. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion