Actualisé 03.04.2020 à 18:17

Cyclisme

Thomas de Gendt exclu d'un entraînement virtuel

Le coureur belge a été viré d'une plateforme de simulation de vélo pour sa puissance «surhumaine».

de
Sport-Center
Le cycliste belge a développé une puissance "surhumaine" selon la plateforme Zwift.

Le cycliste belge a développé une puissance "surhumaine" selon la plateforme Zwift.

Capture d'écran Twitter @@DeGendtThomas

De nombreux sportifs gardent actuellement la forme sur des plateformes de simulation de courses de vélo. C'est le cas notamment du cycliste belge Thomas De Gendt, qui a visiblement eu un coup de pédale trop fort pour Zwift, le programme d'entraînement sur lequel il s'entraîne.

Alors en pleine séance avec son compatriote Tim Wellens, le vainqueur d'étapes sur les trois grands tours a tout simplement été viré de Zwift pour une «puissance surhumaine». La plateforme virtuelle lui a envoyé le message suivant : «soit vous avez raté votre chance en tant que pro, soit quelque chose s'est mal passé».

Thomas de Gendt s'est en amusé sur les réseaux sociaux en lançant un appel au programme. «J'ai été viré de la course pour mes pouvoir surhumains. Pouvez-vous adapter vos réglages pour moi ?». L'application Zwift, qui utilise un algorithme qui bloque les joueurs qui trichent ou produisent des valeurs irréalistes, a finalement réglé le problème et s'est adapté aux capacités du baroudeur de l'équipe Lotto-Soudal. «Lors d'une petite ascension virtuelle, j'ai décidé de développer la puissance de course. Et d'un coup, j'ai été sorti de la course et j'ai été bloqué, a expliqué De Gendt au Nieuwsblad, précisant encore que les valeurs développés se trouvaient aux alentours de 500 à 550 watts.

Un Tour des Flandres virtuel

Le coureur belge peut donc continuer sa préparation sur home trainer pour le Tour des Flandres, qu'il disputera dimanche 5 avril en version virtuelle. La course, qui remplace la «fête nationale» flamande du vélo qui devait célébrer sa 104e édition ce week-end, mettra aux prises treize coureurs. Dont le vainqueur sortant du Ronde (réel), l'Italien Alberto Bettiol. Mais aussi plusieurs Belges (Remco Evenepoel, Greg Van Avermaet ou encore Wout Van Aert). L'épreuve virtuelle sera diffusée sur la chaîne belge Sporza et sera commentée par son journaliste-vedette Michel Wuyts.

Thomas De Gendt, lui, n'a pas manqué de chambrer les organisateurs de la course. «J'espère que Bkool (ndlr : la technologie utilisée pour le Tour des Flandres virtuel) supportera mes watts». Dimanche, l'épreuve célébrera son premier vainqueur virtuel après une heure de course et verra les coureurs parcourir les 32 kilomètres les uns contre les autres, en franchissant virtuellement le Vieux Quaremont depuis leur domicile.

SBO

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!