Thomas et Ohuruogu surprennent à Osaka
Actualisé

Thomas et Ohuruogu surprennent à Osaka

Un ancien basketteur bahaméen, Donald Thomas, et une athlète britannique qui sortait tout juste d'une suspension d'un an, Christine Ohuruogu, ont fait sensation lors de la 5e journée des Mondiaux à Osaka.

Thomas a remporté la hauteur et l'Anglaise le 400 m, deux épreuves de toute beauté indécises jusqu'au bout.

Donald Thomas est un phénomène. Ancien basketteur, le Bahaméen de 23 ans ne s'est mis à l'athlétisme qu'il y a 18 mois, par hasard. L'histoire raconte qu'un ami athlète de l'Université du Missouri où il jouait au basket l'a un jour invité à aller s'essayer sur un matelas de hauteur.

Thomas, allergique aux chaussures à pointes, a franchi d'entrée 2m13, sans le moindre entraînement et en tenue de basketteur. L'histoire était en marche. En quelques mois, le Bahaméen est passé rapidement à 2m23, puis 2m35 en juillet dernier à Salamanque, performance qu'il a égalée à Osaka pour s'imposer, sans devoir regretter d'avoir abandonné le basket...

Les surprises n'étaient pas terminées. Le 400 m dames a débouché sur un invraisemblable doublé britannique, avec le titre de Christine Ohuruogu devant Nicola Sanders. En 49''61, Ohuruoglu a abaissé de plus d'une demi-seconde son record personnel, établi deux jours plus tôt... et signé un retour fracassant après une suspension d'un an qui n'a pris fin que début août. L'Anglaise avait été sanctionnée pour avoir manqué sans raison trois contrôles antidopage.

Les autres titres de la soirée ont été remportés par Bernard Lagat (EU/1500 m), Michelle Perry (EU/100 m haies) et Franka Dietzsch (All/disque), qui décroche à 39 ans sa troisième couronne planétaire.

(si)

Ton opinion