France: Thomas poursuivi par les médias à l'hôpital
Actualisé

FranceThomas poursuivi par les médias à l'hôpital

Selon l'avocat du fiancé de Nabilla, des journalistes et des photographes se sont fait passer pour des médecins et des brancardiers afin d'approcher le jeune homme.

A quelques heures du passage de son client dans le bureau du juge d'instruction, Me Fradet a livré quelques nouveaux éléments à «Var Matin». Le défenseur de Thomas Vergara, blessé au couteau dans le nuit du 6 au 7 novembre 2014, a expliqué que le jeune homme vit mal la situation. «Les faits s'inscrivent dans une relation amoureuse avec des difficultés entre eux. Il a fallu gérer une diffamation quotidienne dans les magazines ou sur internet.»

En plus de différents témoignages des proches de Nabilla dans les médias, Thomas a dû se protéger des journalistes qui ont tout tenté pour l'interroger. «A l'hôpital on a découvert de faux médecins, de faux brancardiers. Un paparazzo s'est déguisé en faux malade, avec un plâtre. C'est ahurissant», s'est indigné Me Fradet.

L'avocat du jeune homme a ajouté que la célébrité du couple a joué un rôle dans ce qui s'est passé la nuit durant laquelle Thomas a été poignardé. Selon lui, la vie que mènent Nabilla et son fiancé n'est pas très équilibrée. «Ils n'ont pas de vie de famille. Pas un vrai domicile où se réfugier, où se protéger. Ils vivent dans des chambres d'hôtels aseptisées, froides. Ce n'est pas très équilibrant.»

(20 minutes)

Ton opinion