Actualisé 27.12.2013 à 08:09

Economie

Thomson Reuters biffe 50 emplois à Genève

La firme américaine d'information financière et professionnelle dégraisse au niveau mondial. Le siège régional genevois perdra 10% de ses effectifs.

Thomson Reuters est implanté à Genève depuis 1996. (Photo: Google)

Thomson Reuters est implanté à Genève depuis 1996. (Photo: Google)

La nouvelle était dans l'air depuis deux mois. Le couperet est désormais tombé, annonce «Le Temps»: Thomson Reuters va se séparer de 50 collaborateurs travaillant au siège régional genevois de la multinationale américaine. La société, spécialisée dans l'information financière et professionnelle, fait face à des difficultés économiques et prévoit de supprimer entre 2500 et 3000 postes de travail sur les 60'000 qu'elle compte à travers le monde d'ici à 2015.

Selon le quotidien, les contours exacts de ce licenciement collectif ne sont pas encore connus des 500 employés genevois de la firme. Ils attendraient le 6 janvier pour notamment connaître l'identité des personnes concernées par ces mesures, qui touchent la branche Finance et Risque de l'entreprise installée depuis 1996 à Collonge-Bellerive. La direction, elle, ne fait aucun commentaire.

Le nouveau conseiller d'Etat genevois en charge de l'emploi, Mauro Poggia, a appris la nouvelle jeudi. Il a immédiatement sollicité un entretien avec la firme. Celui-ci doit se tenir le 3 janvier. «Toute discussion visant à définir une intervention de l'Etat pour limiter ou reporter une telle mesure doit être tentée», confie-t-il au «Temps», tout en rappelant que la loi limite le pouvoir des autorités pour influencer la décision de Reuters.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!