Tibet: au moins 120 manifestants arrêtés au Népal
Actualisé

Tibet: au moins 120 manifestants arrêtés au Népal

Au moins 120 Tibétains ont été interpellés lundi à Katmandou, ont annoncé les autorités népalaises.

Les forces de l'ordre ont violemment dispersé leur rassemblement devant un bâtiment des Nations unies.

La capitale du Népal est le théâtre de manifestations pro- tibétaines quasi quotidiennes devant les bureaux de l'ONU ou de l'ambassade de Chine depuis qu'a commencé en mars un mouvement d'exilés contre «la répression chinoise» au Tibet.

Cela se solde à chaque fois par l'arrestation de centaines de personnes libérées en général le soir même.

Lundi encore «nous avons interpellé environ 120 Tibétains qui seront libres dans la soirée», a indiqué à l'AFP un officier de la police. Pour disperser le rassemblement, des policiers ont pourchassé des manifestants, les frappant avec des matraques en bambou ou leur infligeant des coups de pied et des coups de poing, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le Népal, qui reconnaît la souveraineté de Pékin sur le Tibet, a récemment durci sa position à l'égard de ses 20 000 exilés tibétains, sous la pression de la Chine. Le ministère de l'intérieur avait averti début avril qu'»aucune activité antichinoise d'aucune sorte ne serait tolérée».

(ats)

Ton opinion