Règles de vie: TikTok coupe les ponts avec des créateurs d’OnlyFans
Publié

Règles de vieTikTok coupe les ponts avec des créateurs d’OnlyFans

L’application de courtes vidéos virales ne veut pas servir d’espace de racolage pour les vendeuses de charme même quand elles s’y montrent prudes.

TikTok ne veut pas faire ménage avec des contributrices d’OnlyFans comme Lydia Love.

TikTok ne veut pas faire ménage avec des contributrices d’OnlyFans comme Lydia Love.

instagram

Des travailleuses du sexe ont fait les frais d’une grande purge menée ces derniers mois par TikTok. Elles ont été bannies sans ménagement ni avertissement préalable. Une dizaine d’entre elles ont pourtant assuré au magazine RollingStone avoir respecté la politique de l’application interdisant la publication et le partage de contenu de nudité ou sexuellement explicite. Lydia Love raconte «avoir fait très attention» pour éviter la censure de TikTok. «Des tonnes de filles que je connais ont été supprimées. C’était comme un énorme coup de balai sans explication», a ajouté celle qui comptait alors près de 100 000 abonnés.

Ces exclues de TikTok pensent plutôt avoir été sanctionnées pour avoir mis des liens sur leur biographie renvoyant à OnlyFans, soit directement, soit via une application tierce. Tout comme TikTok, cette plateforme a été dopée par la crise sanitaire en devenant une adresse bien en vue où les créateurs peuvent facturer leurs fans pour des prestations ou interactions personnelles, y compris à caractère sexuel.

Il est vraiment décourageant que TikTok puisse simplement supprimer nos comptes sans avertissement à cause de ce que nous faisons sur un autre site non lié à TikTok

Ally Hardesty, interrogée par le magazine RollingStone.

Les règles de la communauté de TikTok ont récemment été étendues au «contenu qui décrit, promeut ou glorifie les sollicitations sexuelles, y compris l’offre ou la demande de partenaires sexuels, d’images ou de chats sexuels». Des applications tierces populaires comme Linktree permettent de les contourner partiellement en réunissant en une même adresse tous les comptes de médias sociaux, aussi bien de plateformes présumées plus respectables comme Instagram et YouTube que la sulfureuse OnlyFans.

Ton opinion

67 commentaires