TikTok: la Chine exhorte Washington à cesser de diffuser des infos «fausses»

Publié

Protection des donnéesTikTok: la Chine exhorte Washington à cesser de diffuser des infos «fausses»

Pékin a accusé mercredi les États-Unis de mener des «attaques injustifiées» contre l’app, après que le gouvernement américain a demandé à sa maison mère, ByteDance, de la vendre.

Le gouvernement américain exige du chinois ByteDance, maison mère de TikTok, qu’il vende son application, sinon elle sera interdite aux États-Unis.

Le gouvernement américain exige du chinois ByteDance, maison mère de TikTok, qu’il vende son application, sinon elle sera interdite aux États-Unis.

Photo d’illustration/AFP

La Chine a exhorté jeudi les États-Unis à cesser les «attaques injustifiées» contre l’application TikTok, après une demande du gouvernement américain à sa maison mère chinoise de s’en séparer sous peine d’interdiction pour des raisons de sécurité nationale.

D’après le «Wall Street Journal» et d’autres quotidiens américains, la Maison-Blanche a posé un ultimatum: si TikTok reste dans le giron de ByteDance, elle sera interdite aux États-Unis. TikTok a confirmé que le gouvernement américain avait recommandé la cession de l’application par son propriétaire.

Washington «n’a jusqu’à présent pas fourni de preuves que TikTok menace la sécurité nationale des États-Unis», a réagi mercredi devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin. «Les États-Unis devraient cesser de diffuser des fausses informations sur les questions de sécurité des données, cesser les attaques injustifiées [contre TikTok] et fournir un environnement commercial ouvert, équitable, juste et non discriminatoire» aux entreprises étrangères, a ajouté le porte-parole.

Déjà interdite aux fonctionnaires américains et européens

L’application de partage de vidéos est accusée par ses détracteurs de donner accès aux autorités chinoises à des données d’utilisateurs du monde entier, ce que TikTok nie. La Maison-Blanche a déjà interdit aux fonctionnaires des institutions fédérales d’avoir l’app sur leurs smartphones, en application d’une loi ratifiée début janvier. La Commission européenne et le gouvernement canadien ont récemment pris des décisions similaires pour les téléphones portables de leurs fonctionnaires.

TikTok stocke les données des utilisateurs américains sur des serveurs situés dans le pays. L’application a admis que des employés basés en Chine y avaient accès, mais dans un cadre strict et limité, et pas le gouvernement chinois.

Le Royaume-Uni interdit TikTok sur les appareils gouvernementaux

Le Royaume-Uni a annoncé jeudi l’interdiction immédiate de TikTok sur les appareils gouvernementaux en raison de craintes sur la sécurité. «Nous allons interdire l’utilisation de TikTok sur les appareils gouvernementaux», et ce avec «effet immédiat», a déclaré au Parlement le ministre d’État Oliver Dowden, dont le portefeuille inclut la cybersécurité. Le «Sunday Times» avait déjà indiqué ce week-end que le gouvernement s’était vu recommander par les experts en cybersécurité une telle interdiction. 

(AFP)

Ton opinion

7 commentaires