TikTok reçoit 750’000 euros d'amende aux Pays-Bas
Actualisé

Pays-BasTikTok n’a pas bien protégé les données d’enfants: amende de 750’000 euros

Les autorités néerlandaises ont sanctionné jeudi la plateforme pour avoir violé la loi sur la protection de la vie privée avec ses jeunes abonnés.

TikTok a écopé jeudi d’une lourde amende aux Pays-Bas pour n’avoir pas proposé sa déclaration de confidentialité en néerlandais, empêchant ainsi les enfants non anglophones de savoir ce que la plateforme fait de leurs données.

TikTok a écopé jeudi d’une lourde amende aux Pays-Bas pour n’avoir pas proposé sa déclaration de confidentialité en néerlandais, empêchant ainsi les enfants non anglophones de savoir ce que la plateforme fait de leurs données.

20min/Michael Scherrer

Le régulateur néerlandais des données a condamné jeudi TikTok à une amende de 750’000 euros, estimant que le réseau social avait violé la confidentialité des données personnelles de jeunes enfants aux Pays-Bas.

L’Autorité néerlandaise pour la protection des données (CBP) a observé que les informations d’installation de l’application étaient écrites en anglais, par conséquent difficilement intelligibles pour les enfants néerlandais.

«En ne proposant pas sa déclaration de confidentialité en néerlandais, TikTok n’a pas fourni d’explication adéquate sur la façon dont l’application collecte, traite et utilise les données personnelles», a déclaré la CBP dans un communiqué.

«Il s’agit d’une violation de la législation sur la protection de la vie privée, qui repose sur le principe selon lequel les personnes doivent toujours avoir une idée claire de ce qui est fait avec leurs données personnelles», a ajouté l’organisme.

Le régulateur néerlandais a précisé avoir lancé l’année dernière une enquête sur cette plateforme, qui compte 3.5 millions d’utilisateurs aux Pays-Bas.

Le CBP a également indiqué que TikTok conteste l’amende.

Actions du Royaume-Uni et de la Commission européenne

Dans un communiqué envoyé par e-mail à l’AFP, la plateforme a rétorqué que sa politique de confidentialité ainsi qu’un résumé plus accessible de celle-ci étaient disponibles en néerlandais depuis le mois de juillet 2020. «L’autorité néerlandaise pour la protection des données avait accepté cela pour résoudre le problème», a affirmé TikTok.

L’application a fait l’objet de nombreuses enquêtes de régulateurs dans le monde concernant son utilisation des données personnelles, notamment en France.

L’ancienne Commissaire des enfants en Angleterre a attaqué TikTok en justice en avril, accusant la plateforme de vidéos d’avoir illégalement collecté des données personnelles de millions d’enfants au Royaume-Uni et en Europe.

Pubs déguisées

En mai, la Commission européenne avait également lancé une action à l’encontre de TikTok, l’accusant de recourir à des publicités déguisées et ciblant les enfants au sein de plusieurs États membres.

Cette démarche faisait suite à une plainte déposée en février auprès de la Commission par le Bureau européen des unions de consommateurs, qui rassemble les associations de défense des consommateurs de 32 pays en Europe.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires