US Open: Timea Bacsinszky éliminée dès le 2e tour
Actualisé

US OpenTimea Bacsinszky éliminée dès le 2e tour

La Vaudoise s'est inclinée face à l'Américaine Varvara Lepchenko sous les yeux de sa copine Lara Gut.

1 / 37
kein Anbieter
Timea Bacsinszky (WTA 18) est qualifiée pour le WTA Elite Trophy à Zhuhai, au sud de la Chine. Douze joueuses disputeront ce «Masters B» du 1er au 6 novembre. (Mardi 25 octobre 2016)

Timea Bacsinszky (WTA 18) est qualifiée pour le WTA Elite Trophy à Zhuhai, au sud de la Chine. Douze joueuses disputeront ce «Masters B» du 1er au 6 novembre. (Mardi 25 octobre 2016)

Keystone
Timea Bacsinszky a passé le premier tour du tournoi WTA de Pékin. Elle a battu 4-6 6-4 6-1 l'Espagnole Lara Arruabarrena.

Timea Bacsinszky a passé le premier tour du tournoi WTA de Pékin. Elle a battu 4-6 6-4 6-1 l'Espagnole Lara Arruabarrena.

kein Anbieter

C'est fini pour Timea Bacsinszky à l'US Open. La Vaudoise a été sortie dès le 2e tour par l'Américaine Varvara Lepchenko, à l'issue d'un match conclu 6-4 4-6 6-4 et dans lequel elle a flanché aux plus mauvais moments.

Pourtant rompue à ce genre de rencontre indécise, la joueuse de Belmont a cédé dans le «money time» face à la 68e joueuse mondiale. N'a-t-elle pas perdu «blanc» son service à 4-5 dans les premières et troisièmes manches ?

«C'est très dur de perdre un match de cette façon. Mais elle a vraiment très bien joué à ces moments-là», s'est défendue la Vaudoise. Reste qu'elle n'a elle-même pas été des plus solides quand il le fallait, à l'image de ses deux grosses erreurs en coup droit qui ont scellé la partie.

«Ces troisièmes sets sont pourtant l'un de mes points forts», a regretté celle qui a fait la course en tête dans l'ultime manche, mais sans jamais conserver ses breaks d'avance. A 4-4 également, lors de ce qui aurait pu être le tournant du match, elle a laissé filer trois nouvelles opportunités de prendre le service de son adversaire. Et voilà, à force de gâcher, elle a fini par le payer.

Frustration

Il serait exagéré de parler de déconvenue pour Timea Bacsinszky. Mais elle n'a assurément pas évolué à son meilleur niveau jeudi soir, ni à celui d'une tête de série no 15. «Je ne me sentais pas super bien sur le court. Mais j'ai montré que j'avais du caractère en m'accrochant. C'est ce qu'il faut retenir de positif de cette rencontre, même si c'est la frustration qui prédomine», a-t-elle dit, sans parvenir à contenir ses larmes.

Avec peu de victoires dans les jambes cet été - hormis sa magnifique parenthèse «argentée» en double aux JO de Rio - et affaiblie par un virus la semaine dernière, Timea Bacsinszky aura donc manqué d'un brin de mordant pour s'imposer jeudi soir. Et d'autant plus face à Varvara Lepchenko, «boostée» par un sentiment d'invincibilité après avoir sauvé quatre balles de match au 1er tour contre la Chinoise Shuai Peng.

La maison puis la Chine

Timea Bacsinszky va désormais s'accorder une petite pause à la maison. «Je me réjouis vraiment de rentrer et de montrer enfin ma médaille d'argent à mes proches», a-t-elle reconnu. «Après les Jeux de Rio, j'ai dû garder mes émotions à l'intérieur afin de ne pas perturber mes tournois suivants. Cela n'a pas été facile à gérer. Je me réjouis donc de souffler un peu», a-t-elle raconté.

La joueuse de Belmont reprendra la compétition lors de la dernière semaine de septembre à Wuhan. Elle enchaînera ensuite avec deux autres tournois en Chine à Pékin et Tianjin. «La saison est encore longue et j'ai envie d'y réussir de belles choses», a-t-elle promis. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion