États-Unis: Tinder livrera les casiers judiciaires de ses membres
Publié

États-UnisTinder livrera les casiers judiciaires de ses membres

Il suffira du nom et du numéro de téléphone d’une personne inscrite sur l’app de rencontre pour obtenir ses antécédents judiciaires.

par
man
L’app Tinder souhaite sécuriser les rencontres qu’elle génère.

L’app Tinder souhaite sécuriser les rencontres qu’elle génère.

imago images/Kirchner-Media

Match Group a trouvé un nouveau moyen pour tenter d’installer une confiance réciproque entre les utilisateurs de ses plateformes. Le groupe, qui possède Tinder et d’autres apps de rencontre comme OkCupid, a annoncé un accord avec l’organisation à but non lucratif Garbo afin de sécuriser les «matches», rapporte la BBC.

Il permettra aux membres de Tinder, pour commencer, de vérifier si un autre utilisateur aux États-Unis possède un casier judiciaire pour violence. Fondée en 2018 par une victime de violences sexuelles, Garbo s’appuie sur des dossiers publics et des rapports d’autorités pour livrer «les casiers judiciaires et signalements de violence ou d’abus, dont les arrestations, les détentions, les interdictions d’approcher, les harcèlements et autres crimes violents». Il suffit de fournir le nom et le numéro de téléphone d’une personne. Dans un billet de blog, l’organisation a indiqué qu’elle ne livrait pas les délits de possession de drogue «dans un souci d’équité» entre les communautés. Match Group a promis de rendre accessible ce service sur ses autres plateformes par la suite.

Tinder a par le passé déjà ajouté des outils qui visaient à renforcer la sécurité de ses utilisateurs. En 2020, l’app a activé un bouton d’urgence. Il permet de partager les données de géolocalisation avec les services d’urgence, dans le cas où un rendez-vous tourne mal.

Ton opinion

42 commentaires