Ukraine - Donetsk: Tirs d'artilleries après deux jours d'accalmie
Actualisé

Ukraine - DonetskTirs d'artilleries après deux jours d'accalmie

Des tirs d'artillerie soutenus retentissaient lundi matin à Donetsk, fief des rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine. Le week-end avait été plutôt calme.

Des journalistes de l'AFP ont entendu une trentaine de tirs de lance-roquettes multiples Grad («orgues de Staline») en début de matinée dans le quartier Poutilovski, près de l'aéroport. Une base militaire a été touchée a quelques kilomètres de là, à Avdiivka, du côté ukrainien, a indiqué quelques minutes plus tard un habitant. Ces épisodes marquent la reprise des combats après deux jours de relative accalmie, à l'occasion des législatives anticipées en Ukraine.

«Les bombardements ont commencé dans la nuit. Tout le monde attend que les combats reprennent de plus belle après les élections de dimanche en Ukraine», a déclaré a l'AFP Marina, une grande brune qui monte la garde au barrage de Poutilovski, du côté russe, sans s'émouvoir des tirs qui résonnent tout près.

«Pas de problème, ce sont les nôtres qui tirent. Mais maintenant on va avoir la réponse des Ukrainiens», poursuit-elle. Selon des militaires rebelles interrogés dans d'autres quartiers de Donetsk face aux positions ukrainiennes, les tirs d'artillerie ont commence tôt dans la matinée. Les séparatistes, qui ont proclamé deux Républiques populaires dans le Donbass, prévoient d'organiser leurs propres élections dimanche.

Moscou salue une victoire des partisans de la «paix»

La Russie a salué lundi le résultat des élections législatives de dimanche en Ukraine. Ce scrutin consacre la victoire des partisans d'un «règlement pacifique» du conflit, a estimé lundi un vice-ministre des Affaires étrangères, Grigori Karassine.

«Le bilan officiel des élections n'a pas encore été dressé (...), mais il est déjà clair que les partis qui sont en faveur du règlement pacifique de la crise ukrainienne ont obtenu la majorité», a déclaré M. Karassine à l'agence Ria Novosti. Il s'agit des «forces politiques plus ou moins raisonnables (...), qui n'appellent pas au recours direct à la force pour résoudre le problème», a-t-il précisé.

«C'est une nouvelle possibilité pour eux de revenir aux accords (de paix avec les séparatistes prorusses, ndlr), en premier lieu ceux de Minsk» sur l'instauration du cessez-le-feu, conclus le 5 septembre avec la participation de la Russie, a ajouté M. Karassine.

Après le décompte de 40% des voix, le bloc du président Petro Porochenko (21,5%) et le Front Populaire (21,6%) de son Premier ministre Arseni Iatseniouk sont en tête des législatives, suivis de Samopomitch (11%), formation composée de jeunes militants et combattants de retour du front. (ats/afp)

Ton opinion