Attaque terroriste: Tirs devant l'ambassade US en Bosnie
Actualisé

Attaque terroristeTirs devant l'ambassade US en Bosnie

Un homme a ouvert le feu devant l'ambassade des Etats-Unis à Sarajevo vendredi, blessant au moins un policier avant d'être lui-même blessé par balle et arrêté.

Un homme issu, selon toute vraisemblance des milieux islamistes, a ouvert le feu vendredi contre l'ambassade des Etats-Unis à Sarajevo. Cette attaque contre un bâtiment officiel américain en Bosnie est sans précédent.

Les télévisions locales ont montré un jeune homme barbu vêtu comme le sont souvent les intégristes musulmans locaux, pantalon court et tunique, déambulant à découvert sur l'une des artères du centre-ville, avec une kalachnikov en mains.

Peu auparavant, l'ambassade américaine a subi des rafales et un policier appartenant à la sécurité de l'ambassade a été blessé, ont indiqué les autorités bosniennes.

Le tireur a finalement été blessé par une unité spéciale de police et arrêté. «Après avoir reçu des soins médicaux sur place, cette personne a été hospitalisée», a indiqué un porte-parole de la police, Irfan Nefic.

L'ambassade américaine, aussitôt fermée, a reconnu dans la soirée que le bâtiment avait été «attaqué par une arme automatique» et qu'il avait essuyé «plusieurs coups».

«J'attendais l'arrivée d'un tramway lorsque j'ai vu, juste à côté, cet homme armé d'un fusil et qui s'est mis à tirer des rafales en direction de l'ambassade», a raconté l'AFP un témoin, Igor Parac. «Les gens se sont mis à courir dans tous les sens», a-t-il ajouté.

Réunion d'urgence

Plusieurs dirigeants politiques du pays ont dénoncé cette «attaque terroriste».

«Je condamne avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste contre l'ambassade des Etats-Unis en Bosnie-Herzégovine. Je m'attends à ce que les institutions concernées procèdent à une enquête urgente et efficace sur cet acte dément», a déclaré le membre musulman de la présidence tripartite de Bosnie, Bakir Izetbegovic, dans un communiqué.

Le président bosnien en exercice, le Croate Zeljko Komsic, a rencontré l'ambassadeur américain, Patrick Moon, en l'assurant que les autorités locales étaient «capables de garantir la sécurité de tous les citoyens américains et des représentants diplomatiques». «Notre pays n'est pas à l'abri des terroristes», a-t-il ajouté.

La présidence a convoqué dans la soirée les responsables de toutes les agences policières du pays pour une réunion extraordinaire, a appris l'AFP auprès du cabinet de M. Izetbegovic.

Mouvement wahhabite pointé du doigt

La police n'a pas révélé l'identité de l'attaquant, mais la chaîne publique FTV a indiqué qu'il s'agissait d'un islamiste appartenant au mouvement wahhabite local, une branche intégriste de l'islam. Selon la même source, il s'agit de Mevlid Jasarevic, âgée de 23 ans, originaire de Novi Pazar, dans le sud de la Serbie.

Selon le directeur de la police serbe, Milorad Veljovic, cité par l'agence Beta, Mevlid Jasarevic, avait été arrêté à Novi Pazar en novembre 2010, lorsque la police avait découvert sur lui un couteau lors d'une visite dans cette ville de l'ambassadeur des Etats-Unis en Serbie, Mary Warlick.

Novi Pazar est le chef-lieu du Sandzak, région à cheval entre le Sud-Ouest de la Serbie et le Nord-Est du Monténégro où vit une importante communauté musulmane. La présence en Bosnie, depuis la guerre inter-communautaire (1992-95), de groupes de fondamentalistes musulmans préoccupe les autorités sécuritaires locales. (ats/afp)

Ton opinion