Actualisé 20.09.2018 à 07:48

Conflit israëlo-palestinienTirs israéliens sur des manifestants: un mort

Dans le sud de la bande de Gaza, un adolescent palestinien a été tué par des tirs israéliens lors d'une manifestation.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

Les forces israéliennes ont ouvert le feu mercredi lors d'une manifestation dans le sud de la bande de Gaza, à l'est de Rafah, tuant un adolescent palestinien, a annoncé le ministère palestinien de la santé. Au moins 182 Palestiniens ont été tués depuis le 30 mars.

Depuis cette date, la frontière entre la bande Gaza et Israël est le théâtre de manifestations palestiniennes hebdomadaires. Elles se sont fait moins spectaculaires ces derniers mois, même si de petites se poursuivent. Mardi, deux Palestiniens avaient déjà été tués près de la frontière israélienne, à Erez.

Les Palestiniens, qui participent aux défilés, réclament le droit de revenir à l'endroit où leur famille vivait avant de devoir fuir en 1948, qui se trouve en territoire israélien aujourd'hui. Israël accuse le parti islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza et contre lequel l'État hébreu a mené trois guerres depuis 2008, d'organiser ces manifestations comme prétexte à des attaques.

L'Etat hébreu a retiré ses troupes et ses colons de Gaza en 2005, mais maintient un contrôle serré de ses frontières terrestres et maritimes. Il a mené trois guerres en dix ans contre les militants islamistes du Hamas qui contrôlent le territoire.

Avec l'aide de l'Egypte, Israël a imposé un blocus qui, selon la Banque mondiale, a mis l'économie de Gaza à genoux, laissant à ses deux millions d'habitants un accès limité aux soins de santé, à l'eau potable et à l'électricité. Les pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens sont bloqués depuis 2014. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!