Tom Hanks fait plier l'Armée rouge
Actualisé

Tom Hanks fait plier l'Armée rouge

Soutenu par une distribution de premier ordre, «La guerre selon Charlie Wilson» est une petite perle à l'humour corrosif.

Le cinéma américain ne se gêne pas pour se pencher règulièrement sur les errements de la politique de son pays. Si certains, comme Paul Haggis, privilégient l'émotion avec «Dans la vallée d'Elah», d'autres sont plus pédagogiques, comme Robert Redford avec «Lions et agneaux». Avec «La guerre selon Charlie Wilson», inspiré d'une histoire vraie, Mike Nichols, lui, a choisi l'humour.

Un membre américain du Congrès, malmené à cause de son goût pour l'alcool et les femmes, contribue à la débâcle de l'Armée rouge en Afghanistan.

«La guerre selon Charlie Wilson» est un film aussi passionnant qu'irrésistiblement drôle. Chaque face-à-face entre Wilson (Tom Hanks, parfait) et l'espion bourru, brillamment interprété par Philip Seymour Hoffman («Capote»), est un bijou de comique de situation.

Mais par-delà les rires, ce film fait froid dans le dos. Comment ne pas être effrayé lorsqu'on voit les Américains armer ceux qui aujourd'hui leur vouent une haine meurtrière? On précisera que «La guerre selon Charlie Wilson» n'est pas seulement réservé aux adeptes de films politiques.

Le seul regret? La pauvreté des bonus du DVD. Mis à part un making of purement promotionnel, il n'y a rien d'autre à se mettre sous la dent.

Olivier Delaloye

«La guerre selon Charlie Wilson», de Mike Nichols, avec Tom Hanks, Julia Roberts. Déjà disponible.

Ton opinion