Automobilisme: Tony Brooks, pionnier de la F1, est décédé à 90 ans
Publié

AutomobilismeTony Brooks, pionnier de la F1, est décédé à 90 ans

Le Britannique, surnommé «le dentiste de la course» dans les années 50, a remporté six Grand Prix dans sa carrière. 

Brooks est largement considéré, avec Moss, comme le meilleur pilote britannique à n’avoir jamais remporté de championnat du monde de F1.

Brooks est largement considéré, avec Moss, comme le meilleur pilote britannique à n’avoir jamais remporté de championnat du monde de F1.

Formula 1/Twitter

Tony Brooks, pionnier du sport automobile, qui a remporté six Grands Prix de Formule 1 dans les années 1950 et était surnommé le «dentiste de la course», est décédé à l’âge de 90 ans. Le Britannique était le dernier survivant des vainqueurs de courses de Formule 1 des années 1950.

Il s’était imposé à ses débuts en F1 lors du GP de Syracuse 1955, qui ne faisait pas partie du championnat. Il y avait été inscrit à la dernière minute et y avait participé pendant ses études de dentiste.

«Il faisait partie d’un groupe spécial de pilotes qui étaient des pionniers et qui ont repoussé les limites à une époque de grands risques», a déclaré le PDG de la F1 Stefano Domenicali. «Il va nous manquer et nos pensées vont à sa famille en ce moment».

Presque champion du monde en 1959

Brooks a enregistré sa première victoire en championnat du monde lors du GP de Grande-Bretagne à Aintree en 1957, où il partageait le volant avec Stirling Moss pour l’équipe Vanwall.

Brooks est largement considéré, avec Moss, comme le meilleur pilote britannique à n’avoir jamais remporté de championnat du monde de F1.

Brooks aurait pu être sacré champion du monde pour Ferrari en 1959 s’il n’avait pas été percuté lors du premier tour de la dernière course, à Sebring, aux États-Unis, par son coéquipier Wolfgang von Trips.

Il perd alors deux minutes dans les stands pour faire vérifier les dommages subis par sa voiture et finit par franchir la ligne d’arrivée en troisième position, perdant le championnat avec sept points de retard sur Jack Brabham.

Le plus grand pilote de course «inconnu»

Brooks avait un record parmi les pilotes de son époque, éclipsé seulement par le quintuple champion du monde argentin Juan Manuel Fangio, le double champion du monde italien Alberto Ascari et son compatriote Moss: il est monté 10 fois sur le podium au cours de sa carrière de 38 courses, remportant également les Grands Prix de Belgique, d’Italie, de France et d’Allemagne.

Brooks était un pilote extraordinaire, «le plus grand pilote de course «inconnu» qui ait jamais existé», a déclaré Moss, décédé il y a deux ans à l’âge de 90 ans, à propos de son ancien coéquipier et ami. «Il était bien meilleur que plusieurs personnes qui ont gagné le championnat du monde».

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires