Tony Parker annonce une pause de deux ans en équipe de France

Actualisé

Tony Parker annonce une pause de deux ans en équipe de France

Tony Parker, le meneur de jeu des San Antonio Spurs dans le championnat NBA, ne jouera pas pendant deux ans en équipe de France de basket.

Après avoir retrouvé lundi ses coéquipiers, il s'est entretenu avec son entraîneur et pris sa décision.

«L'ambiance était très détendue. J'ai discuté avec Pop (Gregg Popovich) des derniers championnats d'Europe. Il m'a clairement dit que je ne ferai pas les «qualifs» de l'Euro en septembre prochain. Il souhaite que je souffle un peu, comme Manu Ginobili a pu le faire cet été en renonçant au tournoi des Amériques, qualificatifs pour les JO. Par contre, il ne voit aucun inconvénient pour que je sois présent aux championnats d'Europe 2009 en Pologne. Je vais donc connaître une pause de deux ans avec l'équipe de France», indique le joueur sur son site web. «Ils savent que l'équipe de France me tient vraiment à coeur. Mais ils estiment que c'est le moment pour que je fasse un break, que je repose mon corps. Cela fait maintenant plusieurs années que j'enchaîne plus de 120 matches dans l'année, que je ne souffle pas l'été. Au bout d'un moment, mon corps risque de dire stop. Pop ne veut prendre aucun risque avec moi. Au moins, maintenant, tout le monde est fixé».

San Antonio va débuter sa saison en NBA le 30 octobre face à Portland.

Tony Parker prend la défense de Claude Bergeaud, l'entraîneur des Bleus lors de l'Euro où ils ont échoué à se qualifier pour les JO de Pékin.

«Quand tu réalises une mauvaise performance, il est normal que les médias te tombent dessus. Mais tu n'as pas le droit de traiter Claude comme un chien. Ca m'énerve profondément. D'un seul coup, Claude est devenu l'entraîneur le plus nul de France. J'ai l'impression que les gens ont oublié notre médaille de bronze à l'Euro 2005. La France n'avait pas eu une médaille européenne depuis 50 ans. C'est la même chose pour les championnats du monde 2006. La France n'y avait pas participé depuis 20 ans. Je n'ai rien contre les critiques si elles sont constructives. Aujourd'hui, c'est loin d'être le cas. Tous les joueurs ont pris la défense de Claude Bergeaud (il coupe). Le coach a sa part de responsabilité dans la défaite. Mais les joueurs, on en fait quoi ? Ce n'est pas Claude qui était sur le terrain. Il faut savoir admettre que les joueurs n'ont pas été performants. Pourtant, j'estime que cette équipe était meilleure que celle de 2005», dit-il. (ap)

Ton opinion