Vacances: Topless, en maillot de bain ou à poil?
Actualisé

VacancesTopless, en maillot de bain ou à poil?

Une enquête lève le voile sur les habitudes des vacanciers à la plage. Nudité, craintes et préparation du corps ont été passées au peigne fin.

par
Marine Guillain
Peu complexés, les Allemands sont les plus nombreux à pratiquer le nudisme.

Peu complexés, les Allemands sont les plus nombreux à pratiquer le nudisme.

Apercevoir des femmes seins nus qui déambulent sur le sable est un phénomène si courant qu'il ne choque plus les Européens. Mais à l'échelle mondiale, la moitié des femmes assurent qu'elles n'enlèveraient jamais le haut (et encore moins le bas) en public. C'est ce que révèle une étude réalisée par le voyagiste en ligne Expedia, qui a sondé 8600 adultes de 21 pays sur les 5 continents.

Les Danoises sont les plus enclines au topless (40%). Elles sont suivies par les Italiennes (33%) et par les Norvégiennes (31%). Japonaises et Malaisiennes sont les plus réfractaires à cette pratique. Quant à se balader complètement nu, ce sont les Allemands qui sont les moins complexés dans ce domaine: 17% d'entre eux bronzent en tenue d'Adam, contre pratiquement aucun Américain. La moyenne globale est de 7%. Près de la moitié des Français assurent qu'ils ne se rendraient jamais à la plage topless ou à poil – ce qui en fait les plus prudes d'Europe.

Parmi les hommes, la majorité préfère les longs shorts de plage. Outre-Atlantique, il est impensable de porter un slip de bain pour 99% des Mexicains, pour 91% des Canadiens. Cette tenue reste pourtant populaire en Europe. «Ces résultats sont un bon exemple des différences de culture d'un pays à l'autre, note Andy Washington, directeur d'Expedia en Grande-Bretagne. C'est ce qui rend les voyages si attrayants et donne aux vacanciers des anecdotes à raconter!»

Découvrez le rapport complet en cliquant ici.

A la recherche du bon coup

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut s'y connaître un peu en matière de goûts et d'habitudes coquines parmi les Européens. Selon une récente étude*, les ­Danois feront le bonheur des exhibitionnistes: 41% d'entre eux aiment copuler dans les lieux publics. Envie de filmer vos ébats? Intéressez-vous aux Grecs, car 18% d'entre eux ont déjà fait une sextape. Si l'esprit d'équipe est important pour vous, sachez que 23% des Norvégiens sont adeptes du plan à trois. Celles et ceux qui n'aiment pas la facilité seront comblés par les Néerlandais: 77% refusent les coups d'un soir. Enfin, les Finlandais sont les rois de l'amour costumé (14%) et de l'utilisation de sex-toys (39%). Et les Suisses? Ils sont ceux qui se jugent les meilleurs au lit.

* Enquête réalisée par YouGov pour «Grazia»

Petits cauchemars sur le sable

«A la plage, il y a toujours... une personne rôtie comme un poulet car elle s'est endormie en plein soleil!» Voilà le genre de phrases que recense le hashtag «#AlaPlage­IlYAToujours», qui fait fureur sur Twitter. Qu'il s'agisse des gamins qui hurlent, des dragueurs lourdauds ou des ­familles qui embarquent la moitié de leur maison, les internautes s'en donnent à cœur joie pour se moquer de ces voisins de plage dont on se passerait bien.

Aperçu de quelques tweets:

#ALaPlageIlYAToujours...

- des gamins trempés qui courent partout et qui te mouillent pendant que tu bronzes

- ce genre de con qui s'enterrent jusqu'a la tête dans le sable

- des papys en moule-bite avec un gros ventre, une casquette et du poil au torse.

- ceux qui emmènent tous les animaux de la ferme gonflables, 4 parasols, 16 tubes de crème solaire, 3 tenues différentes.

- un groupe de mecs qui regardent les filles comme ça

- cette personne qui détruit tes châteaux de sables

Vacances propices pour trouver l'amour

86% des vacanciers célibataires espèrent flirter pendant leurs vacances, selon une enquête du site eDarling. Quelque 38% des hommes trouvent quelqu'un lors d'une activité sportive. Les femmes sont 28% à faire des rencontres à la plage ou à la piscine. Pour 96% des personnes interrogées, il est possible de trouver l'amour en vacances.

Hit-parade des hantises

Si les séjours balnéaires riment avec détente et plaisir, ils peuvent aussi apporter leur lot de désagréments. Les Européens ne sont pas tranquilles: ils sont 53% à surveiller de près leurs affaires, de peur de se les faire voler. Quelque 17% redoutent plus que tout les piqûres de méduses. La hantise d'un courant trop violent qui les emporte est présente pour 16% des baigneurs. Enfin, seul un nageur sur dix avoue sa trouille des requins.

Stratégies pour être irrésistible à la plage

Comment les baigneurs se préparent-ils pour être au top, lors de leur première sortie à la plage? Aux Etats-Unis, 46% s'achètent un nouveau maillot de bain, 33% font de l'exercice régulièrement et 26% se mettent au régime. Ils sont seulement 13% à s'épiler, contre 18% des Anglais, 31% des Japonais et 43% des Français.

Ton opinion