Actualisé 11.11.2008 à 09:59

3e trimestre

Tornos: recul du chiffre d'affaires et du bénéfice

Tornos souffre de la crise financière. Le bénéfice et le chiffre d'affaires ont reculé au cours des neuf premiers mois de l'année. Le fabricant de machines-outils de Moutier (BE) envisage de réduire le temps de travail pour le début de 2009.

Si juillet et août ont encore été plutôt satisfaisants, les mois de septembre et d'octobre ont connu un nouveau «coup de frein» avec la crise financière, a relevé mardi Tornos avec la publication des résultats pour les neuf premiers mois. Pour son directeur financier Philippe Maquelin, il y a beaucoup d'instabilité sur le marché et des clients repoussent leurs commandes.

Réduction d'horaire

Face au recul constant de la demande mondiale en machine-outils, Tornos avait réduit sa capacité de production en octobre. En jouant avec le système d'horaires fluctuants et en mettant certains de ses employés au chômage partiel, le groupe avait pu s'adapter au niveau du marché. Cette mesure a concerné quelque 250 collaborateurs.

Le ralentissement qui affecte l'industrie des machines oblige le groupe prévôtois à envisager une nouvelle réduction des horaires de travail au début de l'an prochain. Parmi les scénarios figurent le décalage de la reprise du travail d'une semaine en janvier ou la mise en oeuvre d'horaires flexibles.

Parallèlement à cette mesure, des «plans de réduction des coûts» seront mis en oeuvre. Il ne s'agit pas de réduction du personnel, a souligné Philippe Maquelin. Le groupe Tornos pourrait par exemple renoncer à participer à certaines foires et expositions.

Recul du bénéfice

Le bénéfice net au 3e trimestre a reculé de 32,3 % et s'établit à 2,7 millions. Pour les neuf premiers mois de l'année, il a plongé de 65,2 % par rapport à la même période de l'année dernière pour se fixer à 8,3 millions. Les entrées de commandes ont aussi fléchi de 12 % à 53,4 millions de francs au cours du 3e trimestre.

Le chiffre d'affaires brut au troisième trimestre a atteint 55,4 millions de francs, soit une baisse de 12 %. Au 30 septembre 2008, le total s'élevait à 201,1 millions, en recul de 4,7 % par rapport à janvier-septembre 2007. L'apport de l'entreprise de La-Chaux-de- Fonds (NE) Almac est de 18,2 millions.

Face à la dégradation de l'économie mondiale et aux incertitudes du marché, Tornos renonce à publier des prévisions après les avoir revu à la baisse en cours d'année. Pour M. Maquelin, la visibilité est trop basse pour faire des prévisions pour les marchés financiers.

Phénomène global

C'est toute l'industrie suisse des machines qui semble souffrir durablement des effets du ralentissement de l'économie mondiale. Et la force du franc suisse, face à l'euro notamment, n'arrange rien à un contexte qui voit les entrées de commandes reculer de quelque 10 %.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!