Actualisé 24.02.2009 à 09:37

Machines-outils

Tornos supprime 30 emplois

Les effets de la récession se font toujours plus ressentir chez le fabricant de machines-outils Tornos à Moutier dans le Jura bernois.

Après avoir introduit le chômage partiel, le groupe est contraint de supprimer 30 emplois.

Les licenciements interviendront au cours de ces trois prochains mois, a annoncé mardi le groupe Tornos dans un bref communiqué. Ce sont essentiellement des personnes proches de la retraite qui vont perdre leur emploi. Ces mesures vont «principalement» toucher le personnel du site de production de Moutier.

L'annonce de ces suppressions de postes chez l'un des principaux employeurs du Jura bernois a un retentissement particulier dans la région en raison du poids économique et de l'histoire de Tornos.

Chômage partiel

L'introduction du chômage partiel chez Tornos, qui emploie près de 700 collaborateurs, ne suffit plus à éviter les licenciements. Les différentes mesures pour surmonter la crise économique seront présentées en détail le 16 mars à Zurich au cours de la conférence de presse annuelle.

Face à la crise, Tornos maintient les mesures de chômage partiel pour quelque 90% du personnel pour avril. L'entreprise prévôtoise avait été l'une des premières en Suisse à recourir aux réductions d'horaires, une mesure introduite en octobre. Le groupe a ensuite annoncé quatre semaines de chômage partiel en janvier.

Comme la plupart des entreprises du secteur de la machine-outil, le groupe est affecté par la crise. Le chiffre d'affaires et les entrées de commandes en 2008 ont enregistré un fort recul par rapport à 2007 de respectivement 8,5% et 18,2%. Le marché mondial de la branche a subi un recul de 20 % et devrait connaître une baisse identique cette année. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!