Machines-outils: Tornos voit son chiffre d'affaires diminuer de moitié
Actualisé

Machines-outilsTornos voit son chiffre d'affaires diminuer de moitié

Le chiffre d'affaires de Tornos a chuté de 57 % au premier trimestre 2009, à 31,8 millions de francs.

Récession oblige, Tornos a vécu un début d'année bien difficile. Confronté à la chute continue de ses ventes et de ses commandes, le fabricant de machines-outils établi à Moutier dans le Jura bernois, a essuyé une perte nette de 6,12 millions de francs. Et la reprise se fera encore attendre.

Au cours des trois premiers mois de l'an passé, Tornos avait dégagé un bénéfice net de 3,23 millions de francs, a rappelé mardi l'entreprise du Jura bernois. Celle-ci fait toutefois remarquer que le premier trimestre 2008 n'avait pas encore subi les effets du ralentissement conjoncturel.

Sur la période sous revue, les commandes ont chuté de 70% à 23,2 millions de francs, affichant un repli pour le 4e trimestre consécutif. Le mois de janvier s'est présenté sous un jour particulièrement difficile, Tornos n'ayant quasiment reçu aucun nouvel ordre.

La situation s'est quelque peu améliorée dès février, les nouveaux contrats se montant à quelque 10 millions de francs par mois. Reste que le fabricant de machines-outils observe la situation avec prudence, jugeant ce palier «très hypothétique» au vu de marchés n'offrant qu'une faible visibilité.

Assise financière assurée

Quant au chiffre d'affaires brut, il a également fortement reflué, soit de 57,4% à 31,83 millions de francs. Tornos affiche également une perte au niveau opérationnel, avec un résultat d'exploitation avant intérêt et impôts (EBIT) dans le rouge à hauteur de 7,44 millions, contre une valeur positive de 5,69 millions à fin mars 2008.

A l'issue des trois mois sous revue, Tornos présente une dette nette de 3,52 millions de francs, contre une position nette de trésorerie positive de 3,25 millions un an auparavant. Il n'en reste pas moins que le groupe prévôtois bénéficie d'une structure financière saine, ses fonds propres de 148 millions de francs, en repli de 3,7%, représentant 73,8% du total du bilan de 200,7 millions.

Evoquant la suite de l'exercice, Tornos renonce a présenter une prévision chiffrée, précisant qu'il ne table pas sur une reprise à court terme. Si le nombre de projets et d'offres en cours a progressé ces dernières semaines, la plupart des clients hésitent beaucoup avant de s'engager et retardent encore leurs décisions d'investissements.

Chômage partiel

Le fabricant de machines-outils entend néanmoins poursuivre sa politique de développement de produits et maintenir sa capacité de production installée. Tornos a annoncé il y a trois semaines un renoforcement des mesures de chômage partiel, le secteur de la production ne devant travailler qu'un mois sur trois durant le trimestre en cours, soit en juin.

Au cours du troisième trimestre, les machines ne tourneront qu'en septembre. Les personnel hors production est également touché, deux personnes sur trois se trouvant soumises à des réductions de l'horaire de travail (RHT). Tornos, qui a supprimé 30 emplois en février sur son site principal de Moutier, a aussi indiqué qu'elle ne parviendrait pas à atteindre l'objectif de ventes de 150 à 180 millions de francs en 2009.

Pour mémoire, l'entreprise a vu l'an passé ses ventes diminuer de 8,5% à 262,9 millions de francs. Le bénéfice opérationnel avait lui aussi reculé, pour tomber à 13,1 millions contre 32,7 millions un an plus tôt.

(ats)

Ton opinion