Canada: Toronto tourne la page Rob Ford
Actualisé

CanadaToronto tourne la page Rob Ford

Les habitants de Toronto votaient lundi pour se donner un nouveau maire et tourner la page Rob Ford, le sortant atteint d'un cancer et qui a défrayé la chronique avec ses dépendances à la drogue et à l'alcool.

Parmi les trois principaux candidats, le conservateur John Tory est le favori face à la candidate du centre-gauche Olivia Chow, et à Doug Ford, le frère aîné du maire sortant. Populaire dans les banlieues, Rob Ford cherchait un deuxième mandat dans une campagne électorale qu'il avait dû interrompre deux mois au printemps par une cure de désintoxication à l'alcool et à la drogue. Mais il a finalement dû renoncer début septembre pour, disait-il, «livrer le combat de (sa) vie».

Hospitalisé en urgence, le truculent maire de Toronto, 45 ans, a finalement cédé sa place à son frère Doug pour soigner une forme rare de cancer à l'abdomen. Cet épisode dramatique est venu s'ajouter aux multiples rebondissements qui ont projeté la ville de Toronto à la Une des journaux du monde entier. Aux dénis de consommation présumée de crack, un puissant dérivé de la cocaïne, ont succédé les aveux contrits de Rob Ford. Il y a près d'un an, le conseil municipal de la quatrième plus grosse ville d'Amérique du Nord avait démis Rob Ford de toutes ses fonctions exécutives, ne lui laissant qu'un rôle de représentation honorifique.

Rob Ford avait promis de s'amender et de ne plus toucher une goutte d'alcool, une promesse rompue dès les premiers mois de 2014. De nouvelles vidéos avaient fleuri ce printemps le montrant ivre ou tirant sur une pipe à crack. Le 1er mai, le maire Ford suspendait sa campagne électorale pour rejoindre un centre de désintoxication. A son retour à la mairie le 30 juin, il était le favori à sa propre succession. Fidèle à sa ligne, il faisait campagne sur la défense des contribuables en bloquant les dépenses inconsidérées de la ville, des thèmes de campagne repris par son frère Doug.

Conservateur, Doug Ford a le soutien des banlieues quand John Tory, de la même allégeance, devrait faire le plein des suffrages dans la ville de Toronto. Cet ancien patron du groupe de communications et de médias Rogers avait été battu aux municipales en 2003. Olivia Chow, ex-députée fédérale du Nouveau parti démocratique (gauche), est donnée en troisième position dans les sondages. Originaire de Hong Kong, elle est la veuve de Jack Layton, l'ancien chef de l'opposition mort en 2011. (afp)

Ton opinion