09.02.2017 à 11:40

FranceTotal souffre encore du pétrole bas en 2016

Le groupe pétrogazier pâtit toujours de la faiblesse des cours de l'or noir.

Keystone/Archives/Photo d'illustration

Total a dégagé en 2016 un bénéfice net en hausse de 22%, à 6,2 milliards de dollars grâce à des dépréciations moindres qu'en 2015. Il a décidé de relever son dividende malgré des résultats toujours affectés par la faiblesse persistante des prix des hydrocarbures.

Le bénéfice net ajusté, indicateur scruté par le marché qui exclut des éléments exceptionnels, a chuté de 21% à 8,3 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires s'est replié de 9% à 149,7 milliards, a indiqué Total jeudi.

Au quatrième trimestre en revanche, l'activité a crû de 12% à 42,3 milliards de dollars et le résultat net ajusté de 16% à 2,4 milliards tandis que le résultat net est repassé dans le vert.

Déprimés par une offre excédentaire, les cours du pétrole ont amorcé une remontée autour de 50-55 dollars le baril depuis la conclusion, l'automne dernier, d'un accord de limitation de la production par l'OPEP et d'autres importants pays producteurs comme la Russie. Mais ils valent toujours moitié moins que leur niveau de la mi-2014.

Le groupe compte poursuivre sa stratégie en 2017. Il a aussi prévu de porter son dividende au titre de 2016 à 2,45 euros par action, payables en numéraire ou en actions, ce qui se traduira par le versement d'un dernier acompte trimestriel en hausse de 1 centime à 62 centimes.

Après 18,3 milliards de dollars en 2016, les investissements seront abaissés à 16-17 milliards cette année tandis que la réduction de coûts visée s'élève à 3,5 milliards de dollars, avant d'atteindre 4 milliards en 2018.

La production devrait pour sa part progresser de 4% cette année, et de 5% en moyenne annuelle entre 2014 et 2020. En 2016, sa production d'hydrocarbures a augmenté de 4,5% à 2,452 millions de barils équivalent pétrole par jour. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!