Actualisé 07.04.2013 à 16:30

Premier LeagueTottenham sauve le nul in extremis

Les Londoniens ont concédé le nul 2-2 à White Hart Lane contre Everton lors de la 32e journée de Premier League. Les Spurs ont arraché un point par Sigurdsson (87e).

Tout avait pourtant idéalement commencé pour les Londoniens, qui ouvraient le score par Adebayor dès la 1re. Mais les adversaires du FC Bâle en Europa League ne conservaient pas longtemps l'avantage, puisque Jagielka égalisait au quart d'heure.

Everton marquait un deuxième but à la 53e, sur un bel exploit individuel du Belge Mirallas, très en forme depuis quelques semaines. Mais Sigurdsson permettait à son équipe d'éviter la défaite en reprenant un tir d'Adebayor repoussé par le poteau. Les deux buts des Spurs ont donc été signés par les mêmes joueurs que jeudi soir en Europa League contre le FCB.

A Anfield Road, Liverpool a été tenu en échec 0-0 par West Ham. Les Reds ont ainsi manqué une occasion de se rapprocher des places européennes.

Chelsea remonte sur le podium

Chelsea est remonté sur le podium du Championnat d'Angleterre en battant Sunderland 2 à 1, dimanche à Stamford Bridge, lors de la 32e journée.

Les «Blues» sont troisièmes et devancent à la différence de buts Tottenham, qui a joué un match de plus. Arsenal est cinquième à deux points, avec également une rencontre de plus que les «Spurs» à disputer.

Les joueurs de Rafael Benitez se sont imposés difficilement dans un match où aucun des trois buts n'a été marqué volontairement. L'Espagnol de Chelsea Azpilicueta a ouvert la marque, mais pour Sunderland, juste avant la pause en expédiant dans sa propre cage une tête d'O'Shea.

L'égalisation londonienne est venue d'un joueur des «Black Cats», Kilgallon, qui a détourné dans ses filets une passe d'Oscar. Le but de la victoire est dû à un ballon détourné fortuitement par Ivanovic sur un tir de David Luiz (55).

Chelsea a remporté sa troisième victoire en sept jours après ses succès sur Manchester United (1-0) en quart de finale de la Coupe d'Angleterre et sur le Rubin Kazan (3-1) en quart de finale aller de l'Europa League.

Il s'agissait du premier match de Paolo Di Canio sur le banc de Sunderland. Sa nomination a provoqué une polémique en raison de ses positions politiques, l'Italien ayant affirmé qu'il était «faciste mais pas raciste» dans une interview de presse il y a plusieurs années. Di Canio a affirmé cette semaine qu'il ne soutenait pas le fascisme. Sunderland est 17e, un point au-dessus de la zone de relégation.

(si/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!