Collombey: Toujours pas d'explication officielle à l'arrêt de la raffinerie Tamoil
Actualisé

CollombeyToujours pas d'explication officielle à l'arrêt de la raffinerie Tamoil

Sans la nommer, différentes sources mentionnées par le 19:30 de la TSR laissent entendre que la suspension de la production aurait été ordonnée par la Libye.

«L'arrêt de la raffinerie dépend apparemment d'instances autres que cantonales ou locales», estime Josiane Granger, la présidente de la commune de Collombey-Muraz.

Pour le juge d'instruction vaudois Jacques Antenen, l'information de perquisition effectuée mardi par les polices vaudoise et valaisanne «a apparemment été reprise par des agences de presse étrangères».

Traduction malheureuse

«Le terme de visite domiciliaire qui figurait dans le communiqué officiel a été traduit par raid de la police», affirme-t-il à l'antenne. «Peut-être cette traduction a-t-elle eu une influence et provoqué une réaction. Mais il s'agit de pure conjecture», souligne- t-il.

Mêmes mots couverts de Maurice Tornay, le chef du Département valaisan des finances et des institutions: «Ça pourrait éventuellement venir de tout en haut. Mais nous n'avons pas de confirmation pour l'instant».

Enfin, le secrétaire local du syndicat Unia Blaise Carron affirme que «la direction locale fait tout ce qu'elle peut pour donner de l'information et pour rassurer. Mais elle n'a pas nécessairement toutes les cartes en mains. Elle fait ce qu'on lui dit de faire».

(ats)

Ton opinion