Chute du pouvoir d'achat: Toujours plus de Français volent pour manger
Actualisé

Chute du pouvoir d'achatToujours plus de Français volent pour manger

Chez nos voisins hexagonaux, la crise pousse Monsieur et Madame Tout-le-Monde à commettre des larcins afin de subvenir à leurs besoins.

par
tpi

L'étude semble banale à première vue. Réalisée par l'institut indépendant Checkpoint Systems, l'enquête montre que les vols commis dans les supermarchés français en 2009 ont augmenté de 3,6% par rapport à l'exercice précédent.

Mais ce qui inquiète Le Parisien, qui publie les résultats de l'enquête, c'est la forte augmentation des vols de produits de première nécessité, ainsi que l'évolution du type de personnes qui commettent ces infractions.

En effet, il apparaît que ces larcins ne sont plus le seul fait de personnes malintentionnées, et que de plus en plus de citoyens respectables sont réduits au vol pour pouvoir se nourrir.

Le visage des voleurs change

«Avant, c'étaient des gamins qui dérobaient des friandises, note l'employé d'une supermarché de la région parisienne interrogé par le quotidien. Maintenant, c'est Monsieur Tout-le-Monde, des mères de famille, des grands-mères» qui chapardent des denrées alimentaires.

Et c'est plusieurs fois par semaine que les employés de ce commerce sont obligés, souvent à contre cœur, de rappeler leurs clients à l'ordre.

Un pouvoir d'achat en berne

«Les clients ont de moins en moins d'argent, observe un autre employé du magasin. Il y a encore quelques temps, les ventes ralentissaient à partir du 15 du mois. A présent, les fins de mois difficiles commencent à partir du 10.» Cette précarité pousse des personnes à passer à l'acte, malgré leurs valeurs morales. Une tendance qui serait en nette augmentation depuis janvier.

Ces voleurs d'un nouveau genre sont maladroits et se font souvent pincer. Mais face aux vols de nécessité, les réactions divergent. Les employés aimeraient pouvoir faire preuve de clémence, alors que les patrons seraient davantage tentés par la répression. Car en France, le vol à l'étalage, tout type confondu, a coûté cette année près de 5 milliards d'euros au secteur.

Les articles les plus volés

La première marche du podium des marchandises les plus souvent volées dans les magasins français est occupée par les lames de rasoir et les produits cosmétiques. Suivent les alcools et les spiritueux, puis, en troisième position, les produits alimentaires de prix élevé.

On trouve ensuite le café, le lait maternisé et les médicaments sans ordonnance. Viennent enfin les CD et les DVD.

Ton opinion