Étude: Toujours plus de gays dans les séries américaines
Actualisé

ÉtudeToujours plus de gays dans les séries américaines

Les personnages de fiction homosexuels ont passé de 1,3% en 2006 à 3% cette année.

par
Caroline Goldschmid

L'alliance des gays et des lesbiennes contre la diffamation Glaad a le sourire. Dans un rapport, elle se réjouit de constater que le total des personnages gay présents dans les séries diffusées en prime time aux Etats-Unis est aujourd'hui de 18 sur 600. Cela représente 3% des personnages réguliers de la saison télévisuelle 2009-2010, alors qu'ils étaient 1,3% seulement en 2006 et 2,6% l'an dernier.

Selon le site rue89.com, l'alliance gay regrette toutefois que sur ces 18, seulement 4 soient noirs ou métis et qu'il n'y ait qu'une lesbienne, en l'occurrence le Dr Arizona Robbins dans «Grey's Anatomy», incarnée par Jessica Capshaw. En effet, les autres personnages féminins sont bisexuels, comme le Dr Torres dans la même série.

Dans la plupart des fictions, le personnage est ouvertement gay, soit parce qu'il l'affirme, soit parce qu'il l'affiche par son comportement. Il y a notamment Kevin Walker (Matthew Rhys) dans «Brothers and Sisters», qui vit en couple avec son chéri; et puis Andrew, le fils de Bree Van de Kamp dans «Desperate Housewives». «How I Met Your Mother» a intégré un personnage gay dans la saison 2, le fugace James, de même que «True Blood», où trône l'extravagant Lafayette. Dans un épisode diffusé le 15 septembre dernier, Rumer Willis incarne une lesbienne dans la saison 2 de «90210». Signalons enfin «Modern Family», qui vient de démarrer aux Etats-Unis, où un couple d'homosexuels adopte un bébé au Vietnam.

Ton opinion