Tour d'Espagne
Actualisé

Tour d'Espagne

Le leader de la Vuelta, le Russe Denis Menchov (Rabobank) a franchi sans problème les derniers cols de la course à deux jours de l'arrivée.

La 19e étape a été remportée par l'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel) entre Avila et Alto de Abentos (133 km).

Sauf chute, rien ne peut plus empêcher Menchov (4e de l'étape) de remporter dimanche à Madrid son 2e Tour cycliste d'Espagne, après celui qu'il avait remporté en 2005 en raison de l'élimination pour dopage de Roberto Heras. Le Russe a résisté sans difficulté aux attaques renouvelées de l'Espagnol Carlos Sastre sur lequel il compte une avance de 3 minutes et 2 secondes, au terme d'une courte mais très nerveuse étape de montagne qui a vu les coureurs franchir six cols sous une pluie battante.

Sastre, qui était donné grand favori au départ de cette édition a été récompensé de ses efforts. Il a ravi la 2e place du classement général à Cadel Evans, qui a craqué dans l'ascencion du col de 1re catégorie de Alto de Abantos où s'adjugeait l'arrivée. L'Australien, 2e du dernier tour de France, a perdu 1 minutes et 25 secondes sur le vainqueur de l'étape et rétrograde à la 3e place.

Sastre ne compte cependant que 47 secondes d'avance au général sur Evans avant le contre-la-montre de samedi à Collado de Villalba (20 km), une discipline où brille l'Australien. «Il y a eu une bonne configuration de course, a commenté Menchov. J'ai suivi la roue de Sanchez et de Sastre, et sans travailler, j'ai pris un peu plus de temps à certains rivaux. J'avais donné ma parole que je n'allais pas disputer la victoire d'étape».

«Mais je n'ai pas encore gagné. Je ne suis pas relâché. Je ne veux rien célébrer avant de monter sur le podium», a ajouté dans son espagnol parfait ce Russe qui habite en Espagne. Sastre s'est déclaré satisfait de cette Vuelta: «Je suis venu à cette course avec l'intention de lutter et prendre du plaisir, et dans les deux cas, je suis content».

(ats)

Ton opinion