Genève: Tour de vis de l'Etat : vingt établissements fermés
Actualisé

GenèveTour de vis de l'Etat : vingt établissements fermés

Suite à la fin de la tolérance pour les restaurants qui ne respectent pas la nouvelle loi en vigueur depuis 2016, 20 établissements ont été fermés à Genève.

Selon le conseiller d'Etat Mauro Poggia, chargé du Département de l'emploi et de la santé, il était temps de garantir une concurrence loyale dans le secteur.

Selon le conseiller d'Etat Mauro Poggia, chargé du Département de l'emploi et de la santé, il était temps de garantir une concurrence loyale dans le secteur.

Keystone

A Genève, une semaine après l'annonce d'une menace de fermeture des bars et restaurants non conformes à la législation, vingt établissements sont effectivement clos. Des scellés ont dû être posés sur la porte d'un restaurateur récalcitrant.

«L'opération va se dérouler sur plusieurs semaines», a précisé jeudi Laurent Paoliello, porte-parole du Département de l'emploi et de la santé (DES). Les sommations de fermeture sont sujettes à recours et dans certains cas un effet suspensif peut s'appliquer.

Le conseiller d'Etat Mauro Poggia chargé du DES a annoncé jeudi dernier la fin de la tolérance pour les restaurants qui ne respectent pas la nouvelle loi en vigueur depuis début 2016. Selon le DES, environ 280 restaurants, bars et cafés sans autorisation valide d'exercer sont visés.

Certains exploitants n'ont pas la patente requise, d'autres louent leur patente sans être présents dans l'établissement. Il y a aussi des infractions en lien avec le travail au noir. Selon Mauro Poggia, il était temps de garantir une concurrence loyale dans le secteur. Au total, 2368 établissements ont fait les démarches nécessaires et ont obtenu leur autorisation. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion