Armée suisse: Tour de vis pour les conscrits
Actualisé

Armée suisseTour de vis pour les conscrits

Même pour un seul jour de service, le chef de la Défense Ueli Maurer ne tolère plus de militaires en civil.

par
Simon Hehli
Maurer veut des soldats qui représentent l'armée.

Maurer veut des soldats qui représentent l'armée.

Des bidasses en T-shirt jusqu'aux genoux qui chassent leur ennui en regardant des DVD et qui sortent sans permission:

c'est un cliché qui ne correspond pas à la «meilleure armée du monde».

Ces soldats ternissant l'image de la grande muette ne suivent pas des cours de répétition, mais sont engagés pour des missions d'une journée dans des bureaux ou des cuisines, ou encore comme animateurs de séminaires pour médias.

Depuis octobre 2011, les règles concernant leurs missions sont plus strictes. Ainsi, entrer en service en civil et passer la nuit à la maison sont des comportements qui appartiennent au passé. Une décision qu'applaudit le conseiller national Hans Fehr (UDC/ZH).

Quant à la conseillère nationale Edith Graf-Litscher (PS/TG), elle trouve que Ueli Maurer ferait mieux de s'occuper des soldats qui se comportent mal lors des cours de répétition réguliers.

Ton opinion