Genève: Tous les douaniers ont été acquittés par la justice
Actualisé

GenèveTous les douaniers ont été acquittés par la justice

Selon le jugement du tribunal militaire rendu jeudi, les gardes-frontière n'ont pas outrepassé leurs droits.

par
Valérie Duby

«Je suis triste et déçu. Je ne ferai plus jamais rien pour mon pays!» Yann, l'un des deux Genevois qui avaient déposé plainte contre sept gardes-frontière du poste de Bardonnex n'en revient pas: le tribunal militaire a acquitté tous les fonctionnaires.

Pour les douaniers, c'est une victoire. «Un acquittement par la grande porte!», se félicite Me Robert Assaël, avocat d'un des fonctionnaires jugés pour abus d'autorité et lésions corporelles. C'est en tout cas un coup de théâtre dans une affaire qui aura duré six ans.

Pour le tribunal militaire, la version des plaignants comporte des passages «fantaisistes». En résumé: le 3 juin 2003 au poste de Bardonnex, les douaniers ont simplement fait leur boulot. Certes, les «fauteurs de trouble» se sont retrouvés à terre sous la menace d'une arme et menottés. Mais le travail s'est fait «de manière proportionnée», relève le tribunal. Le témoignage d'un gendarme, qui avait relevé à quel point les menottes d'un des Genevois étaient serrées, n'a pas pesé dans la balance.

«Si la reconstitution ne s'était pas faite à l'audience de mercredi mais il y a quatre ans, comme cela avait été demandé, on n'en serait jamais arrivé là», ajoute Me Thomas Barth, avocat d'un fonctionnaire. Porte-parole des gardes-frontière, Michel Bachar se dit pour sa part soulagé. Mais l'auditeur (le procureur) a encore cinq jours pour faire appel.

Ton opinion