cinéma – Tous les films qui sortent le 24 novembre
Publié

cinémaTous les films qui sortent le 24 novembre

«House of Gucci», «Encanto», «Resident Evil»… voici l’actu ciné de la semaine en Suisse romande.

par
Marine Guillain
«Encanto»

«Encanto»

DISNEY

«House of Gucci», de Ridley Scott

Ah, il est fort ce Ridley Scott! Un mois après la sortie du «Dernier duel», qui frôlait le chef-d’œuvre, il retrace avec brio, dans «House of Gucci, le destin de la célèbre famille italienne. Lisez notre article complet sur le film, ainsi que l’interview d’Adam Driver.

«Encanto», de Byron Howard, Jared Bush et Charise Castro Smith

Dans la famille Madrigal, tous les enfants ont un don. Tous? Non, pas Maribel. Mais est-ce dramatique? Réponse dans le soixantième et fantastique film d’animation de Disney. Et dans notre critique. Note: ****

«Resident Evil: Welcome to Raccoon City»

Reboot de la célèbre série de jeux vidéo qui a déjà engendré six films entre 2002 et 2017, «Welcome to Raccoon City» revient sur l’histoire de la ville minière fictive où le géant pharmaceutique Umbrella Corporation mène ses expériences. L’action se déroule en 1998 et est basée sur les deux premiers jeux de la franchise: un petit groupe de survivants doit découvrir la vérité sur Umbrella et survivre à la nuit… Pas vu.

«De son vivant», d’Emmanuelle Bercot

Benjamin (Benoît Magimel) est condamné par la maladie. Sa mère (Catherine Deneuve) souffre face à l’inacceptable. Le mélodrame d’Emmanuelle Bercot suit durant un an la mère et son fils, entourés par un médecin (le Dr Sara dans son propre rôle) et une infirmière (Cécile De France). Pas vu.

«A Media Voz» (À voix basse), de Heidi Hassan et Patricia Pérez Fernandez

Il était une fois deux cinéastes cubaines, amies d’enfance, que leur migration en Europe a séparées pendant quinze ans. Les voilà qui se remémorent leur passé, reflet des défis, racines et itinéraires de toute une génération. Pas vu.

«Piedra Sola», d’Alejandro Telemaco

Les hautes terres andines d’Argentine. Un berger Quechua, son troupeau, le puma qui décime ce dernier… Si c’est bien un puma! Pas vu.

«Pari», de Siamak Etemadi

Pari et son vieux mari, Iraniens musulmans, voyagent pour la première fois à l’étranger. Ils sont surpris que leur fils, qui étudie en Grèce, ne soit pas là pour les accueillir à Athènes. Pari se lance alors à la recherche désespérée de ce fils dans un pays étranger. À l’affiche au cinéma Bellevaux, à Lausanne. Pas vu.

Et encore

Festival Jeune Public Pour sa 7e édition, le Festival Jeune Public a choisi l’amitié comme thème central: que ce soit dans la cour de récré, lors d’un voyage, sur l’Arche de Noé et j’en passe. Dans «Reine d’un été», Léa tente de s’intégrer dans un groupe de garçons. La projection de «Pierre et le loup», elle, sera accompagnée d’un orchestre d’enfants. Du 24 au 28 novembre à Lausanne.

Palestine, filmer c’est exister CFP’E, L’édition anniversaire (la 10e) du festival souligne le fait que la Palestine en est, elle, à ses 73 ans de confinement… Qu’à cela ne tienne, les cinéastes dispersés dans le monde s’affairent, jetant un regard spécial sur Gaza et le lien entre les générations. Du 26 novembre au 3 décembre à Genève (Spoutnik & Grütli).

«Angèle» Un documentaire sur la chanteuse sort sur Netflix ce vendredi 26 novembre.

Ton opinion