Actualisé 25.07.2014 à 21:07

Crash en UkraineTous les restes humains pas récupérés

Le CICR a déploré vendredi que tous les restes humains et les effets personnels des victimes du crash de l'avion de Malaysia Airlines en Ukraine n'aient pas encore été récupérés.

L'organisation a demandé leur transfert pour identification. «Il faut finir d'urgence de récupérer les restes et les effets personnels sur le site du crash», a affirmé après des entretiens à Kiev Morris Tidball-Binz, chef des services médico-légaux du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), cité dans un communiqué publié à Genève.

L'organisation se dit préoccupée par le fait que les restes de certaines victimes et de très nombreux objets personnels n'ont pas encore été récupérés et transférés pour identification, comme le requiert le droit international humanitaire.

Le CICR a offert ses services pour la collecte et le transport des restes des victimes et faciliter l'accès des spécialistes au site de l'avion abattu le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine. Elle se dit prête à aider au recouvrement de tous les restes encore sur le site, dans la dignité, pour qu'ils soient analysés conformément aux normes internationales.

L'Ukraine autorisera la mission de police internationale

Le Parlement ukrainien doit ratifier la semaine prochaine un document autorisant la mission de police internationale à travailler sur les lieux de l'accident de l'avion malaisien dans l'est de l'Ukraine. Le vice-Premier ministre Volodymyr Groïsman a fait part de cette nouvelle.

«L'accord sur l'entrée en Ukraine d'une mission de police internationale pour garantir la sécurité des experts sur le site doit être ratifié», a déclaré M. Groïsman en soulignant que le Parlement ukrainien devrait le faire la semaine prochaine. Le document prévoit le transfert de l'enquête sur la tragédie aux Pays-Bas, a ajouté M. Groïsman, chargé de l'enquête côté ukrainien.

Un autre accord signé vendredi entre les chefs de la diplomatie ukrainienne Pavlo Klimkine et australienne Julie Bishop, et qui doit également être ratifié par le Parlement ukrainien, prévoit l'envoi en Ukraine de jusqu'à 250 Australiens «pour assurer la protection du site de la catastrophe et contribuer au rapatriement des dépouilles mortelles», selon le ministère ukrainien. Mme Bishop et le ministre néerlandais des Affaires étrangères Frans Timmermans ont assisté vendredi à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine, à une cérémonie de départ de nouvelles dépouilles mortelles vers les Pays-Bas, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon M. Groïsman, 180 des 227 cercueils ont été acheminés aux Pays-Bas et les derniers le seront samedi. Des corps ou fragments de corps restent encore sur le lieu de l'accident de l'avion qui a fait 298 morts, dont 193 Néerlandais et 28 Australiens. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!