Scrutin du 12 février: Tous les résultats des votations en un clin d'oeil
Actualisé

Scrutin du 12 févrierTous les résultats des votations en un clin d'oeil

Le peuple a refusé sèchement la 3e réforme de l'imposition des entreprises mais a approuvé largement le fonds routier FORTA et la naturalisation facilitée.

par
nxp/cht/ats

Les Suisses ont exprimé des avis très tranchés dimanche en votations fédérales. S'ils ont accepté très nettement de créer un fonds routier et de faciliter la naturalisation facilitée des petits-enfants d'immigrés, ils ont aussi balayé la troisième réforme de la fiscalité des entreprises.

La RIE III a été balayée

La troisième réforme de l'imposition des entreprises doit être revue et corrigée. La mouture ficelée par le Parlement a été clairement balayée dimanche par 59,1% des votants. Seuls quatre cantons ont dit «oui».

Le projet a été rejeté par près de 1,428 million de Suisses alors que plus de 989'000 l'ont accepté. Les «non» les plus forts sont venus de Berne (68,4%), du Jura (66,9%), de Soleure (65,9%) et de Fribourg (63,2%). Les cantons les plus dépendants des statuts fiscaux appelés à disparaître se sont montrés plus indulgents. Zoug affiche le soutien le plus marqué à la réforme (54,3%). Vaud, qui avait plébiscité une version cantonale, a dit «oui» du bout des lèvres (51,3%) alors que Genève rejette la réforme par 52,3% tout comme Neuchâtel (56,2%) et le Valais (53,4%).

Ce «non» est la première défaite électorale du Conseil fédéral et du Parlement depuis 2014. Et l'une des plus sévères. La défaite est particulièrement dure à avaler pour le ministre des finances Ueli Maurer, selon les commentateurs. A la tête de la défense, il avait déjà perdu la bataille sur l'achat des avions de combat Gripen, en mai 2014.

Lire: Une gifle plutôt rare pour le Conseil fédéral

Lire: Il faut désormais trouver un plan B à la RIE III

Les Suisses disent oui à la création d'un fonds routier

Les autoroutes et les transports communs dans les villes seront financés via un fonds routier. Les Suisses ont dit oui à 62% à la création de cet instrument doté de 3 milliards de francs par an. Le fonds FORTA permettra de remplacer les infrastructures routières devenues obsolètes et ainsi de réduire les bouchons. Le projet a convaincu 1,5 million de personnes, alors que seuls quelque 923'000 ont glissé un «non» dans l'urne.

FORTA a reçu le soutien le plus élevé dans les cantons de Neuchâtel (76,9%) et de Vaud (74,3%). Tous deux attendent la manne fédérale pour construire entre autres les contournements de Morges (VD) et du Locle (NE). Ils sont suivis, dans un mouchoir de poche, des cantons de Zoug (66,6%), Nidwald (66,3%) et Glaris (66%). Dans les autres cantons romands, le projet remporte un bon succès d'estime. Le Valais l'approuve à 63,4%, le Jura à 61,8%, le canton de Fribourg à 60,2%, celui de Berne à 59,1% et Genève à 56,8%.

Lire: Un grand oui au fonds routier

Large oui à la naturalisation facilitée

Les petits-enfants d'immigrés pourront bénéficier d'une naturalisation facilitée. Le peuple et les cantons ont accepté dimanche par 60,4% des voix d'inscrire ce principe dans la constitution. Il s'agit d'une victoire personnelle pour la conseillère nationale socialiste Ada Marra, elle-même fille d'immigrés et à l'origine du texte.

La Suisse romande a de quoi sourire. Les Neuchâtelois ont été les plus convaincus avec 75,1% de «oui» devant les Genevois (74%) et les Vaudois (72,8%). Suivent les Jurassiens (72,8%), les Fribourgeois (65,7%) et les Bernois (61,9%). Encore opposé à des facilités aux descendants d'immigrés en 2004, le Valais rejoint le reste de la Suisse romande avec 60,9% de soutien. Dans le camp des adversaires, la résistance la plus forte est venue d'Appenzell Rhodes-Intérieures (56,4%) et de Suisse centrale.

Lire: Les Suisses acceptent la naturalisation facilitée

Lire: Une belle surprise pour les partisans, un échec pour l'UDC

Les Vaudois ont dit oui la nouvelle loi sur le logement

Les Vaudois ont enfin une loi sur le logement. La LPPPL visant à lutter contre la pénurie a été acceptée dimanche par 55,5% des votants. La nouvelle loi sur la préservation et la promotion du parc locatif a été adoptée par 108'040 oui, contre 86'635 non. Issu d'un compromis accepté par quasi toutes les forces politiques, le texte était soutenu par le Conseil d'Etat in corpore. Il propose des outils pour remédier à la crise du logement qui sévit depuis plus de 15 ans dans le canton et auquel le marché n'a pas réussi à répondre.

Lire: Vaud: La nouvelle loi sur le logement acceptée

La Chaux-de-Fonds conserve un hôpital de soins aigus

Le canton de Neuchâtel comptera toujours deux hôpitaux de soins aigus, l'un à Neuchâtel et l'autre à La Chaux-de-Fonds. A l'issue d'une campagne virulente et d'une longue attente, les citoyens ont préféré de justesse l'initiative lancée dans le Haut du canton au modèle du gouvernement lors de la question subsidiaire.

Lire: La Chaux-de-Fonds conserve un hôpital de soins aigus

Les Grisons refusent les JO

Les citoyens des Grisons ne veulent pas des Jeux olympiques d'hiver de 2026. Ils ont clairement refusé dimanche un crédit de candidature de 25 millions de francs. En 2013, ils avaient déjà dit non aux JO d'hiver de 2022. Le crédit a été rejeté par 60,09% des votants. La participation a atteint 50.9%. Même les stations de St-Moritz et Davos ont dit non. Avec ce refus, «Sion 2026» reste la seule candidature en lice auprès de Swiss Olympic.

Lire: Les Grisons libèrent la voie à Sion 2026

Argovie, Schwytz et les autres aux urnes aussi

Les opposants au plan d'études scolaires alémanique «Lehrplan 21» ont une nouvelle fois échoué. Les Argoviens ont clairement rejeté dimanche l'initiative «oui à une bonne éducation». L'initiative a été refusée par 69,5% des votants. Les citoyens de Bâle-Ville ont eux décidé de supprimer le quorum de 4% introduit en 2012 pour l'élection au parlement. Quant aux Tessinois, ils ont rejeté un nouvel article constitutionnel pour mieux protéger juridiquement leurs animaux.

Lire: Les objets cantonaux alémaniques

Ton opinion