écrans: Tout ce qui compte: venger sa sœur
Publié

écransTout ce qui compte: venger sa sœur

Olga Kurylenko joue une soldate qui cherche à punir le violeur de sa cadette dans «Sentinelle».

par
Marine Guillain

En Syrie, Klara (Olga Kurylenko, vue dans «Oblivion» et «Quantum of Solace») assiste impuissante à un attentat suicide. Retour en France, dans sa Nice natale, chez sa maman et sa sœur Tanya (Marilyn Lima, vue dans «Une sirène à Paris» et «Bang Gang»). La voilà affectée à l’opération Sentinelle, qui patrouille pour sécuriser les lieux sensibles face à la menace terroriste. Forcée de se reconstruire. Mais sa cadette est victime d’une agression qui la laisse dans le coma.

Ivre de douleur, Klara part en chasse de son bourreau. Un traumatisme, une addiction aux médicaments, une soirée en boîte, un violeur qui se trouve être un oligarque russe superprotégé. La mission de vengeance doit aboutir, quel qu’en soit le coût… et c’est tout ce que propose Julien Leclercq avec «Sentinelle», thriller d’action qui manque cruellement d’intérêt et de plus-value. Le film est pourtant No 1 en Suisse, en France et, plus surprenant, aux États-Unis, où il vient de détrôner la comédie féministe «Moxie». **

Quoi d’autre sous le soleil?

Bienvenue chez les ripoux On en sait un peu plus sur la nouvelle minisérie des créateurs de «The Wire», prévue pour HBO. Avec «We Own This City», David Simon et George Pelecanos exploreront l’histoire de la célèbre Gun Trace Task Force de Baltimore, unité spéciale créée pour lutter contre le crime et la drogue qui gangrènent la ville. Le personnage principal sera le sergent Wayne Jenkins, à la tête de cette brigade de corrompus, qui ont fini par être jugés lors d’un procès très médiatisé en 2018.

Programme adoré et critiqué «Ginny & Georgia» cartonne depuis sa mise en ligne sur Netflix. Mais la série qui met en scène une ado (Antonia Gentry) et sa jeune mère (Brianne Howey) que tout oppose suscite aussi les critiques. Outre la chanteuse Taylor Swift, qui s’est énervée à cause d’une blague sexiste qui la visait, des internautes déplorent un excès de bien-pensance et des morales trop appuyées sur le féminisme, la cause LGBTQI+ et la lutte contre le racisme.

Un clip qui dégénère Minisérie sous forme de thriller immersif, «Caïd» suit un réalisateur et son caméraman. Partis tourner un clip de rap dans une cité du sud de la France, ils se retrouvent pris dans une guerre de gangs. Visiblement très réalistes, les 10 épisodes de 10 minutes sont à découvrir dès ce mercredi 10 mars sur Netflix.

Césars sans public Seuls les nominés et ceux qui remettent les prix seront conviés à la 46e cérémonie des Césars à l’Olympia, autour de Marina Foïs et Roschdy Zem. À suivre ce vendredi 12 mars à partir de 21 h sur Canal+.

«Bronx»: de film à série Sorti sur Netflix le 30 octobre, «Bronx» a réalisé un petit carton pour un film français, se hissant notamment à la troisième place des films étrangers les plus vus aux États-Unis. Selon «AlloCiné», ce succès a donné des idées à Netflix: une suite à ce polar violent d’Olivier Marchal est en cours d’écriture. Elle se déclinera sous forme de série (6x52') et plongera à nouveau dans le milieu de la pègre des quartiers nord de Marseille.

Sur le même sujet:

Ton opinion