Statistiques - Tout compris, la facture de l’aide sociale a augmenté de 1,9%

Publié

StatistiquesTout compris, la facture de l’aide sociale a augmenté de 1,9%

En 2019, Confédération, cantons et communes ont dépensé 8,6 milliards de francs pour l’aide sociale au sens large. Cela comprend aussi les aides en amont pour éviter que des personnes se retrouvent dans des situations précaires.

Image prétexte

Image prétexte

20min/Taddeo Cerletti

En 2019, la Confédération, les cantons et les communes ont dépensé 8,6 milliards de francs (dépenses nettes) pour l’aide sociale au sens large d’après la statistique financière. Par rapport à 2018, cela représente une hausse nominale de 1,9% (+157 millions de francs). Cette hausse est due aux prestations complémentaires (PC) à l’AVS et à l’AI, qui sont versées aux personnes dont la rente ne garantit pas le minimum vital. Ces prestations, qui s’élèvent à 5,2 milliards de francs, constituent la majeure partie (60,8%) de l’aide sociale au sens large. L'aide sociale économique représente environ un tiers de cette dernière.

OFS

Pour éviter que les personnes aient à recourir à l’aide sociale au sens strict (aide sociale économique), les cantons allouent, en amont, des prestations sociales sous condition de ressources. L’aide sociale au sens large est constituée de l’aide sociale économique et des prestations sous condition de ressources prévues en amont de l’aide sociale. L’OFS recense ces prestations cantonales dans l’inventaire de l’aide sociale au sens large, dont la dernière mise à jour date du 1er janvier 2020.

Aide économique directe en baisse

Les dépenses nettes pour l’aide sociale économique ont diminué légèrement en 2019 par rapport à l’année précédente, ce qui n’était plus arrivé depuis 2009. La diminution observée était de 15 millions de francs en termes nominaux, ce qui équivaut à une baisse de 0,5% en termes relatifs pour un volume net des dépenses de 2,8 milliards de francs. Les dépenses annuelles nettes se sont élevées en moyenne à 10’373 francs (+0,04%) par bénéficiaire de l’aide sociale économique.

Les autres prestations sous condition de ressources prévues en amont de l’aide sociale (aides aux personnes âgées ou invalides, aides aux chômeurs, aides à la famille, avances sur pensions alimentaires et aides au logement) ne font ensemble que 6,3% des dépenses.

(gma)

Ton opinion

15 commentaires