Le Sentier (VD): «Tout est faux, il n'y a rien de combier dans la pub!»

Actualisé

Le Sentier (VD)«Tout est faux, il n'y a rien de combier dans la pub!»

Un spot adapté de l'allemand parle de la vallée de Joux avec les images d'un autre endroit. Les habitants de la région se moquent des incohérences.

par
Pauline Rumpf

Visite guidée de la vallée de Joux avec un combier, pour jouer au jeu des différences entre la publicité et la réalité.

La nouvelle publicité de la Coop commence avec Pascal, enseignant dans une classe enfantine à la vallée de Joux, raconte une voix off. Il va se promener dans la forêt du Risoud avec ses élèves. On voit de belles images de nature, et la balade débouche dans un grand champ de maïs, avant de se terminer dans le magasin Coop du Sentier pour nourrir et abreuver les enfants fatigués. Le prof éreinté mais fier rentre ensuite en car postal.

Sauf que la forêt n'est pas celle du Risoud, la Coop pas celle du Sentier, qu'il n'y a pas de culture de maïs à la vallée de Joux, et que CarPostal ne circule pas sur cette ligne. La mise en scène fait donc bien rigoler les habitants de la région, notamment sur Facebook, où ils s'en sont donné à cœur joie.

«Elle est pourtant belle, notre région!»

«Recherche désespérément le champ de maïs situé dans une vaste clairière du Risoud», ironise un internaute. «Il n'y a rien de combier dans cette pub, si ce n'est les mots qui parlent de la région», réagit une autre. Sur place, un habitant ajoute: «Elle est belle, notre région! Pourquoi ne pas avoir tourné leur vidéo ici?»

Dans une réponse laconique, la porte-parole de Coop Andrea Bergmann confirme que le clip a été tourné entre autres dans les forêts de Fischbächli (BE) et Teufelskeller (AG). Elle explique la démarche simplement: «Au lieu d'utiliser des noms fantaisistes, nous nous sommes inspirés des forêts des différentes régions linguistiques.» Pas sûr que cette réponse ne satisfasse les Combiers...

La pub en version intégrale:

Pas la première fois

Une publicité pour Galaxus avait déjà fait réagir début 2018. Elle montrait en effet une scène tournée à la gare de Dietlikon (ZH), maquillée dans la version française pour devenir la gare de Cully. L'entreprise expliquait alors avoir fait cette manipulation pour que les francophones puissent s'identifier tout en rentrant dans leur budget.

Ton opinion