Actualisé

Mike Perry«Tout le monde aurait pu faire ce que j'ai produit»

Le DJ Mike Perry a joué vendredi 25 novembre 2016 à Zurich. L'occasion de discuter avec celui qui a produit l'un des plus gros hits de l'année.

par
Fabien Eckert
DR

Grâce à «The Ocean», le Suédois est devenu une star mondiale. Ce titre deep-house sorti en avril 2016 affole les statistiques. C'est un des morceaux les plus écoutés de l'année sur Spotify, avec 300 millions de streams. Il est resté classé plusieurs semaines dans les charts, a été certifié Disque de platine dans huit pays européens et Disque d'or dans cinq, dont la Suisse. Mike Perry en parle avec décontraction et lucidité.

C'est la folie autour de vous en moment. Vous supportez?

Oui. C'est incroyable. Je dois me pincer pour y croire. Je suis en train de vivre la plus belle période de ma vie. Est-ce que ça va trop vite? Non. J'aime ça. Quand c'est lent, je m'ennuie.

Comment expliquer le succès de «The Ocean»?

La musique doit être facile à écouter, à chanter et à retenir. C'est primordial dans toutes mes prods. C'est même ma philosophie quand je compose.

Comment avez-vous produit ce morceau?

Je commence toujours par une mélodie au piano. Si ça sonne bien, je poursuis le processus avec des cordes et des batteries. J'ai créé «The Ocean» avec mon clavier midi, mon laptop et mon casque. C'est tout. Tu vois, c'est très simple. En fait, tout le monde aurait pu le produire (rires)!

Si je vous dis que vous êtes le mec d'un seul tube, que me répondez-vous?

Que je ne peux pas changer l'opinion des gens, mais que je veux leur montrer que je vaux bien plus qu'un seul hit. J'aime à leur répéter: «Attendez et vous verrez de quoi je suis capable.»

Que se passe-t-il en Suède pour avoir tant de DJ à succès?

On s'aide entre nous et il y a beaucoup d'écoles de musique. Grâce à Swedish House Mafia et Avicii, les gens écoutent les productions des jeunes Suédois les oreilles grands ouvertes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!