France - Un vendeur de 18 ans poignardé pour un client mécontent
Publié

France«Tout le monde criait, tout le monde s’écartait de lui… Tu comprends vite»

Pour une histoire de facture, un individu de 62 ans a poignardé deux jeunes vendeurs, samedi en Seine-et-Marne. Théo, 18 ans, a perdu la vie. L’individu a été neutralisé par un policier au repos et des clients du centre commercial.

Des clients du centre commercial ont aidé à neutraliser l’individu en le frappant à coups de chaise.

Une agression a fait un mort et un blessé, samedi en début d’après-midi dans un centre commercial de Claye-Souilly (Seine-et-Marne). Un homme de 62 ans a poignardé deux jeunes vendeurs d’une boutique Bouygues Telecom. Théo, 18 ans, est décédé. Danny, 20 ans, a été transporté à l’hôpital dans un état grave, mais son pronostic vital ne serait plus engagé. Les vendeurs ont «reçu des coups de couteau au niveau du cœur», a rapporté à l’AFP une source policière. L’individu a été interpellé par quatre personnes, dont un policier et un agent pénitentiaire en congé.

Le sexagénaire était en train de réclamer le remboursement d’une facture téléphonique quand il a sorti un couteau et attaqué les deux employés. Il «s’en est pris verbalement à un vendeur âgé de 20 ans, avant de lui asséner un violent coup de couteau au thorax puis de poignarder ensuite dans la zone du cœur son collègue de 18 ans venu lui porter secours. Les deux victimes se sont enfuies avant de s’effondrer un peu plus loin dans la galerie marchande», a indiqué samedi la procureure de Meaux, Laureline Peyrefitte.

L’agresseur a ensuite tenté de s’en prendre à une troisième personne, mais il a été neutralisé par quatre hommes. «Tout le monde criait, tout le monde s’écartait de lui… Tu comprends vite. Tu as un monsieur avec un couteau», témoigne sur France info Mohamed, qui faisait ses courses au moment du drame. L’homme s’est mis d’accord avec le policier pour faire diversion: celui-ci a distrait le sexagénaire pendant que Mohamed l’attaquait par-derrière. «Ça a duré trois ou quatre minutes. Ça va vite, ça va à 2000 à l’heure», explique-t-il.

Plusieurs clients sont arrivés en renfort des quatre hommes, frappant l’agresseur avec des chaises. «Le préfet m’a félicité, mais j’ai simplement réagi à l’instinct. Je tiens à tirer mon chapeau au policier qui a gardé son sang-froid», ajoute Mohamed. D’après Le Parisien, l’assaillant est un Sénégalais en situation régulière, qui avait obtenu un titre de séjour de la Préfecture de police de Paris il y a moins de trois ans. Devant la boutique, où des fleurs ont été déposées, l’émotion est forte. «Théo avait juste 18 ans, c’est tellement triste! Je me mets à la place des parents», confie une cliente bouleversée.

(joc/afp)

Ton opinion