Francesca Scorsese: «Tout le monde veut rencontrer tonton Leo»
Publié

Francesca Scorsese«Tout le monde veut rencontrer tonton Leo»

La fille du réalisateur Martin Scorsese, qui considère Leonardo DiCaprio comme son oncle, veut faire carrière dans le cinéma.

par
Henry Arnaud, Los Angeles
À l’affiche de la minisérie «We Are Who We Are», Francesca Scorsese compte bien percer en tant que comédienne.

À l’affiche de la minisérie «We Are Who We Are», Francesca Scorsese compte bien percer en tant que comédienne.

Instagram

Elle considère Leonardo DiCaprio comme son oncle. Dans la famille Scorsese, le monde entier connaît le père, Martin, un des plus grands réalisateurs américains. Voilà que sa fille, Francesca, se lance en tant qu’actrice. À 21 ans, elle tient l’un des rôles principaux dans la minisérie pour ados «We Are Who We Are», qui sera diffusée sur une plateforme en Europe avant le printemps 2021.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de suivre les traces de votre célèbre papa?

J’ai grandi sur les plateaux des films de mon père et il m’a parfois donné quelques petits rôles pour me permettre d’avoir une expérience devant la caméra, comme dans «Hugo». Ado, j’ai fait des stages de théâtre, mais j’étais bien trop nerveuse pour monter sur scène. À la fin de ma scolarité, j’ai suivi des études de cinéma, mais sans jamais oser penser être comédienne rapidement.

Est-ce que votre père vous a pistonnée pour avoir un rôle dans «We Are Who We Are»?

C’est tout le contraire. Papa était contre l’idée que j’arrête mes études universitaires pour être actrice. C’est maman (ndlr: la productrice Helen Morris) qui a dû m’aider à le convaincre et j’ai promis de reprendre les cours de cinéma après le tournage. Quand le réalisateur italien Luca Guadagnino m’a contactée pour me proposer de travailler sur sa nouvelle minisérie, j’ai pensé qu’il m’offrait un job d’assistante dans la production (rire). J’ai donc été agréablement surprise qu’il me trouve à la hauteur pour incarner Britney, cette ado qui vit sur une base militaire américaine, en Italie.
Britney n’a peur de rien et aime s’afficher. Est-ce qu’elle vous ressemble?
Je suis moins exubérante qu’elle, mais j’espère avoir la même confiance en moi que Britney. Je suis aussi très présente pour mes amis, comme elle.

Est-ce que vos amis demandent souvent de rencontrer «vos célèbres oncles»?

Vous voulez parler de DiCaprio? Tout le monde veut rencontrer tonton Leo, mais ça me surprend toujours quand une copine me dit qu’elle le trouve superséduisant. Pour moi, je le considère comme mon oncle. Leo déteste la foule alors je lui épargne mes copines, mais il a déjà enregistré des messages pour dire bon anniversaire à des amies, par exemple.

Votre parrain n’est autre que Robert De Niro et vous avez grandi avec les enfants de Cate Blanchett…

C’était mon quotidien, je ne me suis jamais posé de questions. Quand DiCaprio, Al Pacino ou d’autres stars viennent à la maison pour dîner ou discuter d’un projet avec papa, cela n’a rien de bizarre, car je connais cela depuis l’enfance.

Vous arrive-t-il d’être impressionnée par un acteur?

Non, mais j’ai rencontré Adele et Billie Eilish récemment. Là, j’étais vraiment impressionnée. Les artistes du monde de la musique m’attirent plus que ceux du cinéma.

Ton opinion

10 commentaires