Tout le pays les croyait morts, ils rentrent en pleine forme du camping
Publié

Nouvelle-ZélandeTout le pays les croyait morts, ils rentrent en pleine forme du camping

Un père et ses trois enfants ont réapparu comme si de rien n’était jeudi, alors que les autorités, leur famille et leurs amis les recherchaient depuis 17 jours.

Thomas et ses trois enfants sont rentrés sains et saufs de leurs vacances.

Thomas et ses trois enfants sont rentrés sains et saufs de leurs vacances.

«Nous avons toujours gardé l’espoir que la famille était vivante. C’est extraordinaire.» Commandant inspecteur de la police de Waikato West Area, Will Loughlin ne cache pas son émotion. Car c’est un cauchemar long de 17 jours qui s’est achevé jeudi dernier pour la famille de Thomas Phillips et de ses trois enfants Jayda Jin, Maverick et Ember. Le Néo-Zélandais et sa progéniture étaient partis le 11 septembre dernier faire du camping près de Marokopa, sur l’île du Nord. Rapidement, la petite famille n’a plus donné de nouvelles et l’alerte a été donnée.

Les proches des disparus ont commencé à redouter le pire quand la voiture de Thomas a été retrouvée près de Kiritehere Beach, un endroit où les vagues sont particulièrement violentes. «En raison de l’endroit où le véhicule a été trouvé, nous sommes naturellement anxieux et inquiets pour la sécurité de Tom et des enfants. Il est possible qu’ils aient tous été emportés sur la plage car la mer était particulièrement déchaînée ce week-end», avait écrit la famille dans un communiqué relayé par la police le 14 septembre.

«Cette famille a vécu 17 jours d’enfer»

Pendant plus de deux semaines, la police, la famille, les amis de Thomas ainsi que des volontaires ont mené d’intenses recherches. «Il nous semblait assez évident qu’ils avaient été emportés par la mer. L’espoir s’est amenuisé et nous sommes devenus de plus en plus résignés, et tristes, profondément tristes», a confié Rozzi Pethybridge, la sœur de Thomas, au «New Zealand Herald». Après douze jours d’efforts, la police a suspendu les recherches. Quatre jours ont encore passé, et c’est au 17e jour que le miracle est survenu: Thomas et ses enfants étaient rentrés chez eux, sains et saufs.

La police cherche désormais à comprendre ce qui a poussé ce père de famille à disparaître aussi longtemps avec ses enfants, imposant ainsi un véritable calvaire à leurs proches. «Cette famille a vécu 17 jours d’enfer. Et la communauté aussi», estime Will Loughlin. De son côté, Thomas a présenté ses excuses et s’est dit «plein de remords et gêné d’avoir causé ces problèmes involontaires», a indiqué sa famille dans un communiqué publié par TVNZ. «Nous (…) souhaitons exprimer notre soulagement et notre joie de les avoir retrouvés sains et saufs, bien portants et heureux. (…) (Thomas) est maintenant en train de prendre conscience de l’horrible épreuve que nous avons traversée, pensant qu’ils étaient peut-être tous morts», a ajouté la famille.

(joc)

Ton opinion