Actualisé 27.07.2015 à 21:17

Voile

Tout le royaume compte sur le génie de Ben Ainslie

Le Britannique se profile comme le concurrent le plus sérieux en vue de la prochaine Coupe de l'America.

de
fmr

L'ironie du sport dans toute sa splendeur: les Britanniques ont créé la Coupe de l'America en 1851, mais ils ne l'ont jamais remportée. Ben Ainslie (38 ans), régatier le plus prolifique de l'histoire aux Jeux olympiques, s'est mis en tête de remédier à cette anomalie. Fort d'un soutien populaire sans précédent, jusqu'au sommet de l'Etat en la personne du prince William, Ainslie s'est lancé à la conquête de l'Aiguière d'argent, plus vieux trophée sportif du monde. «Bring the Cup home», voilà le slogan d'une campagne dont l'effervescence ira croissant jusqu'en 2017, date de la prochaine édition, aux Bermudes.

A Portsmouth, où avaient lieu les premières régates préparatoires le week-end dernier, Ainslie et son équipe (Land Rover BAR) ont annoncé la couleur: une victoire haut la main, devant les autres Challengers (Emirates Team New-Zealand, Artemis Racing, SoftBank Team Japan, Groupama Team France) et le Defender (Oracle Team USA). «De toute ma carrière, je n'avais jamais connu une telle ferveur de la part du public, a confié Ainslie. On ne pouvait pas rêver mieux pour lancer cette campagne qui va nous mener jusqu'aux Bermudes en 2017.»

Celui qui a été anobli par la reine en 2012 n'en est pas à son coup d'essai. En 2013, lors de la dernière édition de la Coupe de l'America à San Francisco, il avait été appelé à la rescousse comme tacticien à bord d'Oracle alors que le défi américain était mené 1-7 par les Néo-Zélandais. La suite de l'histoire est connue: Oracle avait signé une remontée d'anthologie pour finalement s'imposer 9-8.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!