Rances (VD): Tout un village solidaire avec l'épicerie braquée
Actualisé

Rances (VD)Tout un village solidaire avec l'épicerie braquée

Les habitants ont ouvert un compte pour aider le couple qui tient la seule épicerie du village.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Tout le village est solidaire avec les commerçants attaqués.

Tout le village est solidaire avec les commerçants attaqués.

Menacée, frappée jusqu'à ce qu'elle perde connaissance, Angèle avait été délestée du contenu de sa caisse par deux malfaiteurs. Pour la commerçante de Rances, qui a déjà subi un cambriolage et pâti des agissements d'une postière­ qui extorquait de l'argent à son affaire, l'agression du 4 décembre était celle de trop. D'autant plus que la femme d'une cinquantaine d'années souffre également d'une terrible maladie.

Découragés par tous ces malheurs, l'épicière et son mari ont pensé mettre la clé sous le paillasson. «On en a eu marre et on a songé à fermer le magasin.»

«On a besoin de cette épicerie»

Spontanément, une solidarité villageoise a vu le jour juste­ avant Noël. Une habitante­ – la femme du syndic – a ouvert un compte bancaire. Un papillon avec bulletin de versement a été envoyé aux villageois souhaitant aider le couple de commerçants. «La commune a besoin de cette épicerie. Mon mari et moi avons versé une somme. C'est un plaisir de faire preuve de solidarité», déclare une dame de 80 ans. «Ces personnes se donnent beaucoup de peine pour ce magasin, qui vend des produits du terroir. C'était le moment de leur tendre la perche», ajoute un concitoyen.

L'élan de soutien a fait mouche. «Nous continuerons à tenir ce commerce. Face à tant d'amour, on ne regarde plus les gens de la même façon.» Outre les messages de sympathie, les épiciers ont constaté l'arrivée de nouveaux clients. A Rances, un braquage a donné lieu à une belle chaîne de solidarité.

Ton opinion