Agenda: Toutes les sorties ciné du 20 mars, c'est ici!
Actualisé

AgendaToutes les sorties ciné du 20 mars, c'est ici!

Animation, épouvante, drame, comédie, documentaire: il y a de tout au menu cinéma de la semaine.

par
Marine Guillain
«Dragon Ball Super : Broly», «Us» et «Sunset»

«Dragon Ball Super : Broly», «Us» et «Sunset»

dr

«Us» de Jordan Peele

Bande-annonce «Us»

Bande-annonce «Us» de Jordan Peele

Notre critique est à lire ici.

«Free Men» d'Anne-Frédérique Widmann

Bande-annonce «Free Men»

Bande-annonce «Free Men» d'Anne-Frédérique Widmann

À 18 ans, il se fait arrêter et condamner pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Vingt-cinq ans plus tard, dans l'Arkansas, Kenneth Reams n'a pas bougé de sa cellule de 2 x 3 m, dans le couloir de la mort. Il tient grâce à l'art (il expose ses tableaux en Europe), à l'amour (il s'est épris d'une artiste française), à l'espoir: celui de sortir un jour. La Romande Anne-Frédérique Widmann a enregistré des heures d'appels téléphoniques avec lui pour en faire le percutant «Free Men». On ne voit jamais le visage de Kenneth, mais sa voix guide le récit. Le film passera samedi au Cinéma Casino à Martigny et au Bellevaux à Lausanne, dimanche au Cinéma Royal à Sainte-Croix et au Bellevaux, le 25 mars au Cinérama Empire à Genève, le 26 mars au Cinéma Rex à Fribourg, et le 4 avril au Cinéma Apollo à Neuchâtel. A l'issue de ces projections en présence de la réalisatrice, le public pourra dialoguer par téléphone avec le condamné à mort. ***

«Sunset» de Laszlo Nemes

Bande-annonce «Sunset»

Bande-annonce «Sunset» de Laszlo Nemes

En 1913, Irisz Leiter (Juli Jakab) revient à Budapest avec l'espoir de travailler dans un célèbre magasin de chapeaux, autrefois tenu par ses parents, morts dans un incendie. Sur place, elle apprend qu'elle a un frère dont elle ignore tout, et se lance à sa recherche. Ceux qui ont vu «Le fils de Saul», premier long métrage de Laszlo Nemes (primé à Cannes en 2015 puis aux Oscars) reconnaîtront dans «Sunset» la caméra embarquée du cinéaste hongrois, collée à la nuque de la protagoniste. On reste donc aimanté à son regard, qui vogue entre fantasme et réalité au cœur d'un empire austro-hongrois chaotique. Il y a du travail dans ce (trop) long métrage, c'est indéniable. Seulement, on n'entre jamais dans le film et on n'y comprend pas grand-chose... voire rien du tout. **

«Un coup de maître» de Gaston Duprat

Bande-annonce «Un coup de maître»

Bande-annonce «Un coup de maître» de Gaston Duprat

Arturo, propriétaire filou d'une galerie d'art à Buenos Aires, et Renzo, peintre atypique sur le déclin, sont un peu les meilleurs ennemis. Ensemble, ils élaborent un plan osé pour retrouver le succès. Humour moqueur et tandem immoral font le pain de cette comédie argentine mordante et souvent surprenante. ***

«Dragon Ball Super: Broly» de Tatsuya Nagamine

Bande-annonce «Dragon Ball Super : Broly»

Bande-annonce «Dragon Ball Super : Broly» de Tatsuya Nagamine

Depuis sa sortie au Japon en décembre, le nouvel opus des aventures de Goku et Vegeta s'est placé No 1 du box-­office et génère des recettes records. «Dragon Ball Super: Broly» cartonne aussi aux États-Unis, en Italie et en France. Les fans du célèbre manga seront sûrement ravis de le découvrir dès ce mercredi sur les écrans romands et de voir le duo de choc combattre le légendaire Super Saiyan Broly, un guerrier à la puissance infinie. Pas vu.

«Becoming Animal» de Peter Mettler & Emma Davie

Bande-annonce «Becoming Animal»

Bande-annonce «Becoming Animal» de Peter Mettler & Emma Davie

C'est une expérience particulière, qui ne fonctionne vraiment bien qu'en salles apparemment. Coproduction suisse, «Becoming Animal» est un voyage philosophique et immersif, qui propose une perspective sur le lien étroit entre l'homme et la nature. Les réalisateurs du doc, Peter Mettler et Emma Davie, ont travaillé avec l'écologiste et géophilosophe David Abram. Pas vu.

«Qui m'aime me suive!» de José Alcala

Bande-annonce «Qui m'aime me suive!»

Bande-annonce «Qui m'aime me suive!» de José Alcala

Après 35 ans de vie commune, Simone ­(Catherine Frot) ne supporte plus l'aigreur de Gilbert (Daniel Auteuil). Elle s'en va vivre ses propres aventures, ce qui fait l'effet d'un électrochoc à son mari. Filmée dans le midi de la France, cette comédie de José Alcala s'amuse de la complicité et de la jalousie d'un trio de sexagénaires, sans casser des briques pour autant. **

«Anna's War» d'Alekseï Fedortchenko

Bande-annonce «Anna's War»

Bande-annonce «Anna's War» d'Alekseï Fedortchenko

Le cinéma Bellevaux sort «Anna's War», un drame russe qui raconte l'histoire de l'unique rescapée d'une famille juive tuée par les nazis. Seule, Anna (Marta Kozlova) tente de survivre. Le spectateur sera percuté de plein fouet par l'horreur à travers les yeux de cette fillette. Pas vu.

Et encore: Festival Visages et marathon à la Cinémathèque

Le 9e Festival Visages démarre vendredi à Martigny (VS). Durant huit jours, plusieurs films seront à voir, comme «Free Men» (lire ci-dessus), «La révolution silencieuse» ou «Visages Villages». En ouverture, le doc «Femmes du chaos vénézuélien» témoigne de l'urgence dans laquelle est plongé le peuple à travers les vies de cinq femmes.

Du côté de Lausanne, les Amis de la Cinémathèque suisse (LACS) organisent ce samedi leur traditionnel marathon. Il faudra être dans les starting-blocks à 13h30 pour «Fièvre sur Anatahan» de Josef Von Sternberg. Suivront «La ronde» de Max Ophüls, «La cinquième victime» de Fritz Lang et «Une chambre en ville» de Jacques Demy.

Ton opinion