Genève - Toutes lumières éteintes, pour mieux apprécier la nuit
Publié

GenèveToutes lumières éteintes, pour mieux apprécier la nuit

Le vendredi 21 mai, 178 communes de la région genevoise arrêteront l’éclairage public pour sensibiliser le public à la pollution lumineuse.

La gare Cornavin, lors de la première édition de cette opération, en 2019.

La gare Cornavin, lors de la première édition de cette opération, en 2019.

Archives/Tribune de Genève/Georges Cabrera

Sur les 209 communes comprises dans le Grand Genève, 152 avaient pris part à la première édition de «La nuit est belle», en 2019. Cette opération, qui vise à sensibiliser la population à la pollution lumineuse, va être répétée le 21 mai prochain. Mais cette fois, 178 localités seront de la partie: 98 dans le Genevois français, 45 dans le canton de Genève et 35 dans le district de Nyon (VD). Elles seront même au total 290, en comptant les communes des territoires voisins qui ont décidé de suivre le mouvement, dont une centaine dans les cantons romands, parmi lesquelles Delémont, La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Bulle, Yverdon-les-Bains, Lausanne ou Sierre.

En bleu foncé, les communes qui laisseront totalement leur éclairage à l’arrêt le 21 mai prochain, en bleu clair celles qui le feront partiellement, et en jaune celles qui ont renoncé à se joindre à l’opération.

En bleu foncé, les communes qui laisseront totalement leur éclairage à l’arrêt le 21 mai prochain, en bleu clair celles qui le feront partiellement, et en jaune celles qui ont renoncé à se joindre à l’opération.

Ainsi, cette nuit-là, une grande partie de l’éclairage public restera éteint. Mais il n’y aura pas de «black-out» pour autant: les feux de signalisation et les lumières aux abords des péages et des douanes resteront en fonction, tout comme les lampadaires à proximité des passages pour piétons les plus sensibles dans le canton de Genève. Par ailleurs, la police assurera une présence renforcée dans l’espace public et la possibilité de rallumer l’éclairage très rapidement, en cas d’incident, sera assurée. Il est à relever que, lors de l’édition 2019, aucun accident, incident ou accrochage n’avait été signalé, souligne le communiqué du Grand Genève.

De nombreuses animations ont été prévues pour renforcer le message de prévention. L’action «La nuit est belle» entend en effet alerter sur les dangers d’une trop grande pollution lumineuse, qui a une influence négative sur la biodiversité nocturne et sur la santé humaine, causant notamment des troubles du sommeil. Elle est aussi source de gaspillage d’énergie et entrave les observations des astronomes. À noter que, pour certaines communes du Genevois français, cette nuit marquera le début de l’extinction pérenne de l’éclairage public, comme le pratiquent déjà une cinquantaine de localités.

(comm/jfz)

Ton opinion