Problèmes techniques à répétition: Toyota rendra public les défauts de ses autos
Actualisé

Problèmes techniques à répétitionToyota rendra public les défauts de ses autos

Le constructeur automobile japonais Toyota, dont la réputation est ternie par des problèmes mécaniques affectant des millions de véhicules, a annoncé vendredi son intention d'être plus transparent sur d'éventuels problèmes.

Selon Ririko Takeuchi, porte-parole du groupe, tout problème sur un modèle sera désormais rendu public, quelle que soit sa gravité.

«Certains clients sont inquiets, donc même si l'information dont nous disposons n'est pas d'une gravité qui justifierait un rappel, nous avons décidé cette mesure afin de restaurer la crédibilité de l'entreprise», a-t-elle déclaré.

Toyota a annoncé au cours des dernières semaines le rappel de plus de 8,5 millions de véhicules dans le monde en raison de problèmes de pédales d'accélérateur et de systèmes de freinage.

Le patron de la marque Akio Toyoda est attendu aux Etats-Unis, un marché particulièrement affecté, où des parlementaires souhaitent le voir témoigner devant le Congrès.

Le PDG reporte son voyage aux Etats-Unis

Le PDG du géant automobile japonais Toyota, Akio Toyoda, a reporté aux environs de début mars son voyage aux Etats-Unis, a annoncé une porte-parole du groupe. Ce séjour était initialement prévu cette semaine pour s'expliquer sur l'affaire des défauts techniques.

«Le président prévoyait de se rendre à Washington dès le 10 février, mais il a dû changer ses projets à cause des fortes chute de neige. Pour le moment, il a l'intention de reporter ce voyage aux environs de début mars», a dit à l'AFP la porte-parole de Toyota Mieko Iwasaki.

Ce report semble impliquer que M. Toyoda sera absent de la réunion prévue le 24 février au Congrès des Etats-Unis sur le thème des rappels de Toyota. La porte-parole de Toyota s'est toutefois refusée à confirmer cette hypothèse.

Toyota a dû rappeler plus de 8,67 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne en raison de problèmes de freins et d'accélérateur.

Le ministre japonais des Transports Seiji Maehara avait lui fermement invité mercredi M. Toyoda à aller s'expliquer devant le Congrès des Etats-Unis.

(ats/ap)

Ton opinion