Actualisé

Trafic d'enfants sévèrement réprimé

Après le National, le Conseil des Etats a accepté hier de durcir la loi concernant le trafic d'êtres humains, en particulier d'enfants.

Le Code pénal ne réprimera pas uniquement la traite d'humains à des fins sexuelles, mais aussi en vue de l'exploitation de leurs forces de travail ou du prélèvement d'un organe.

Un million d'enfants font l'objet de ce sordide commerce dans le monde, et 40 000 d'entre eux sont victimes d'abus sexuels en Suisse chaque année, selon diverses organisations.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!