Actualisé 06.04.2006 à 00:27

Trafic d'héroïne: dix dealers coffrés

Plus de 7 kilos d'héroïne et 1,3 kilo de produit de coupage ont été saisis par la brigade des stupéfiants à Meyrin et à la Servette.

Au prix du marché, cette marchandise vaut un demi-million de francs suisses. Dix personnes ont été arrêtées. L'enquête a permis de mettre la main sur six pains d'héroïne de 500 grammes chacun cachés dans un pare-chocs de voiture. Aux domiciles des personnes arrêtées, la police a encore découvert trois autres pains, ainsi que des petits sachets de 5 grammes, prêts à la vente.

L'équivalent de 130 000 injections d'héroïne. Voilà la quantité de drogue qui aurait pu se déverser sur Genève sans le démantèlement d'un réseau de trafiquants, annoncé hier par la police. Il a fallu deux opérations distinctes pour arrêter dix personnes à Meyrin et dans le quartier de la Servette. Quatre sont Albanais, deux Kosovars, les autres sont Macédonien, Serbe, Portugais et Italien.

Plus de 7 kilos d'héroïne et 1,3 kilo de produit de coupage ont pu être saisis. Vendue au prix du marché, cette marchandise aurait rapporté un demi-million de francs aux dealers.

L'enquête a permis d'arrêter les grossistes albanais qui fournissaient l'héroïne à des complices que la police qualifie de «semi-grossistes», originaires du Kosovo et d'Albanie. Ces derniers revendaient la drogue soit directement dans la rue aux toxicomanes, soit à des tiers qui se chargeaient de l'écouler.

Dissimulés dans un pare-chocs de voiture, six pains d'héroïne de 500 grammes chacun ont été découverts. Ils provenaient directement du Kosovo. Trois autres pains ont été saisis aux domiciles des personnes arrêtées, de même que des petits sachets de 5 grammes, prêts à la vente. La brigade des stupéfiants, un corps qui rassemble vingt personnes, travaillait sur ce dossier depuis plusieurs semaines. «C'est une belle prise», a dit un porte-parole de la police genevoise.

David Haeberli

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!