Publié

St-GallTrafic de cannabis: peines réduites pour 2 hommes

Deux gérants de magasins de chanvre étaient poursuivis pour avoir écoulé 250 kg de cannabis en 5 ans.

Les prévenus avaient investi une partie des bénéfices dans de l'immobilier en Bosnie-Herzégovine.

Les prévenus avaient investi une partie des bénéfices dans de l'immobilier en Bosnie-Herzégovine.

photo: Keystone/Archives

Le tribunal cantonal de St-Gall a réduit les peines de deux gérants de magasins de chanvre qui avaient écoulé du cannabis pour plusieurs millions de francs. En mai 2015, ils avaient été condamnés à des peines de plus de quatre ans de prison, assorties d'indemnités élevées.

Le premier, Suisse originaire de l'ex-Yougoslavie, âgé de 33 ans, a vu sa peine raccourcie à quatre ans d'emprisonnement, soit six mois de moins que précédemment, indique le tribunal cantonal de St-Gall.

Le second, âgé de 34 ans, ressortissant croate et résidant en Suisse depuis de nombreuses années, il passera finalement trois ans et quatre mois derrière les barreaux, soit un an et demi de moins qu'exigé en première instance.

Maisons en Bosnie vendues

Les prévenus avaient investi une partie des bénéfices dans de l'immobilier en Bosnie-Herzégovine. Les maisons seront vendues afin de payer les indemnités réclamées par la justice.

Le tribunal cantonal a décidé mercredi que celles-ci seraient réduites si les ventes rapportaient moins que respectivement 240'000 et 270'000 francs. Les deux hommes devront cependant verser au moins 20'000 francs chacun.

250 kilos de cannabis écoulés

Les deux jeunes gens s'étaient lancés dans le commerce de cannabis en 2003, alors qu'ils étaient âgés d'une vingtaine d'années. Ils géraient plusieurs magasins à St-Gall et employaient des vendeurs qui affirmaient à la police que les échoppes leur appartenaient en propre.

Ils avaient écoulé quelque 250 kilos de cannabis en l'espace de cinq ans, pour un chiffre d'affaires de plus de deux millions de francs. Ils ont également été condamnés pour séquestration, recel, fausses accusations et tentative de contrainte.

Le Croate a été impliqué dans un enlèvement, avec à la clé une tentative de chantage. Quant au Suisse, il a contraint des coaccusés à des déclarations mensongères et menacé des collaborateurs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!